Réouverture de la Boutique Officielle !

La vie après la Coupe

Trois jours après sa qualification en Coupe de la Ligue, le FC Metz se déplace à Rouen pour affronter l’US Quevilly, le héros des dernières éditions de la Coupe de France.
Partager cet article :

Quevilly - Metz. La rencontre pourrait sonner comme une affiche de Coupe de France aux oreilles de certains supporters grenat qui auraient été bloqués quelques mois sur la banquise du Pôle Nord. Et pourtant. Ce 31 août 2012, ce match comptera bel et bien pour la cinquième journée du Championnat National. Les deux équipes évoluent aujourd’hui au même échelon du football français : la phrase n’est pas un jugement d’opinion mais une simple constatation, que les Messins vont s’atteler tout au long de cette saison à rendre le plus provisoire possible.

Toujours est-il qu’à l’heure ils vont s’affronter pour la première fois de leurs histoires respectives, onze points séparent aujourd’hui le FC Metz, co-leader, et l’US Quevilly, dix-huitième de National avec seulement un match nul conquis en quatre rencontres, pour trois défaites. Ce contexte de déséquilibre entre les deux adversaires pourrait toutefois bien pousser les Normands à enfiler à nouveau leur costume de fête : celui d’outsider sur-motivé qu’ils avaient si souvent revêtu l’an dernier et qui les avaient amenés contre toute attente jusqu’en finale de la Coupe de France, mais aussi en seizièmes de finale en 2011 et en demi-finales en 2010. Or, il n’y a rien que ce club aime plus que se présenter dans la peau de David contre Goliath, que de se transcender pour tenter l'exploit.

Alors bien sûr, l’effectif a subi quelques retouches depuis ce soir magique d’avril 2012 au Stade de France. Certains éléments ont cédé aux chants des sirènes venant du monde professionnel (au premier rang desquels l’emblématique entraîneur Régis Brouard parti au Clermont Foot), d’autres sont allés renforcer la concurrence (Anthony Laup a signé à Orléans, Jouan à Carquefou), mais l’esprit de l’USQ va bien au-delà d’individualités marquantes. Ce vendredi d’ailleurs, c’est au Stade Robert Diochon, dans lequel évolue habituellement l’écrasant voisin rouennais au budget plus de deux fois plus important, que les Quevillais tenteront de faire vibrer cet esprit particuler pour venir à bout du FC Metz.  

« Nous avons bien conscience que notre venue est une occasion en or pour eux de jouer sur l’aspect « Match de Coupe », accepte un Albert Cartier lucide. Nous sommes l’un des favoris, l’équipe qui doit monter, celle qui n’a encore jamais perdu, bref : tout le récital devrait y passer pour contribuer à renforcer la motivation des joueurs de Quevilly. Nous le savons et nos garçons devront être préparés à y faire face. » Pas facile pour ces derniers de passer si vite, en trois jours seulement, du rôle de petit poucet en Coupe de la Ligue à celui de gros poisson en championnat, mais rien de tel, certainement, pour progresser à vitesse grand V.

En Seine Maritime, les Messins s’attacheront d’abord à respecter les consignes délivrées par le staff technique. « Contre Luzenac, si on a été défaillant c’est parce qu’à certains moments, nous n’avions plus une unité d’action et de pensée sur le terrain. Certains voulaient jouer dans la profondeur pendant qu’au même moment d’autres jouaient dans les pieds. Pour être performant, l’équipe doit dans son ensemble respecter les consignes que nous lui donnons. On peut varier l’animation, ce n’est pas le problème, mais il faut le faire ensemble et seulement lorsque le staff donne le signal de changer. »

Partis pour Rouen jeudi en début d’après-midi, les Grenats ont emmené avec eux le tout jeune Maxwell Cornet, seize ans dans quelques jours, qui pourrait effectuer ses grands débuts dans le groupe professionnel à Robert Diochon. Pouvant évoluer comme milieu offensif ou pur attaquant, Cornet est l’un des grands espoirs du club à la Croix de Lorraine, à côté duquel Bouna Sarr pourrait presque faire figure d’ancien expérimenté. Mais la jeunesse messine semble avoir ces dernières semaines le vent en poupe. Alors franchement, autant se laisser porter… encore un peu !

US Quevilly - FC Metz
journée du Championnat National
Vendredi 31 août 2012 à 19H00
Stade Robert Diochon
A suivre en direct sur www.fcmetz.com (streaming vidéo et live texte)
Le groupe messin

A lire également

28fév2024

Billetterie

Le dimanche 10 mars, les Grenats accueilleront le Clermont Foot 63. Le coup d'envoi de ce match, comptant pour le 25ème journée de Ligue 1 Uber Eats...
Lire la suite

Album photos

L'entraînement du jour en images Voir le diaporama
Lire la suite

Actualités

Ce dimanche 3 mars, le FC Metz se rendra sur la pelouse du FC Nantes, dans le cadre de la 24ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Le coup d'envoi de la...
Lire la suite