Réabonnement : top départ !

En quête de points

Poursuivis par des concurrents qui ne lâchent rien, et après une série de trois matches nuls consécutifs, les Grenats ont un besoin urgent de goûter à nouveau au succès. Pour cela, vendredi soir, les Messins ne devront pas faire de cadeau à Quevilly, la lanterne rouge du Championnat National.
Partager cet article :

Cette semaine encore, les éléments n’ont pas épargné les Messins. La neige puis la pluie, parfois même les deux en même temps, ont obligé à nouveau les Grenats à délaisser les terrains d’entraînement du bord de l’autoroute pour aller trouver refuge au Soccer Park de Woippy ou sur les terrains synthétiques de la Plaine Saint-Symphorien. Si l’état de la pelouse, gorgée d’eau, ne laissait pas grand espoir sur la tenue du match mercredi, jeudi la situation s’est considérablement améliorée. Finalement, les Lorrains devraient pouvoir recevoir leur prochain adversaire, l’US Quevilly.

Mais avant toute chose, pour venir à bout des Haut-Normands, les Grenats devront tirer des enseignements de leur dernière prestation en date, leur match nul à Luzenac (2-2). « Nous devons être plus simple dans ce que nous entreprenons, constate Albert Cartier.Souvent, l’investissement et l’implication des garçons les amènent à faire des choses compliquées pour aider l’équipe. Or, pour cela, il faut se contenter des choses simples. Je préfère de loin un geste élémentaire répété cent fois de manière réussie à  quelque chose de plus compliqué réussi une fois sur cent. » Mais ce n’est pas tout, « lors de chaque match, l’orgueil de chacun doit être mis en jeu. Tous doivent disputer chaque rencontre comme si c’était la dernière. »  Et pour remobiliser les troupes après une série de trois matches nuls consécutifs, rien de tel que de mettre des mots sur les maux.

Ainsi, l’entraîneur messin a réalisé des entretiens individuels cette semaine. « Je l’avais déjà fait en début de saison, avec des objectifs différents, car c'est important de dire les choses. Je pense que l’on entend mieux dans ce type d’entrevue et c’est évidemment plus simple aussi pour les joueurs de s’exprimer sur certains points en face à face que dans un vestiaire, devant tout le monde.» Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette méthode semble porter ses fruits. « La séance d’entraînement de mardi nous a particulièrement plu, se remémore le technicien.Plusieurs entretiens avaient déjà eu lieu et nous avons vraiment senti une réaction, avec une certaine électricité positive et beaucoup d’envie. La parole circulait entre les joueurs et du coup le ballon aussi. » Il ne reste plus qu’à confirmer ce regain d’implication et de détermination vendredi face à Quevilly.

Car face aux hommes de Farid Fouzari, les Grenats fondent de nombreux espoirs. En effet, les Lorrains, deuxièmes, accueillent vendredi soir la lanterne rouge du Championnat National. Les Quevillais vivent une saison particulièrement compliquée et sont toujours en quête de leur premier succès. De leur côté, les Messins disposent d’un atout de taille : le Stade Saint-Symphorien. Dans leur antre, les Lorrains ont tout de même décroché huit victoires sur ses onze matches disputés en championnat. Mais comme le précise Albert Cartier, « le football est fait d’évènements surprenants. Donc, même si la victoire est obligatoire, nous ne pouvons pas nous dire que nous allons logiquement gagner ce match. »

Le match aller entre les deux formations fut d’ailleurs pleins de rebondissements. Pour rappel, les Grenats s’étaient imposés (3-6) au Stade Robert Diochon. « C’était une rencontre un peu folle et étonnante, se souvient le coach grenat. Mais nous avions maîtrisé ce match. » Plus mauvaise défense du championnat, l’US Quevilly a encaissé cinq buts lors de la dernière journée face à Vannes. Pourtant, cette équipe ne semble pas manquer de détermination. « Elle a affiché une réelle envie de jouer. Les quatre premiers buts concédés le sont tous sur des contre-attaques. Il ne faudra pas s’attendre à jouer contre une équipe regroupée en défense vendredi. » Les Locaux sont prévenus !

Affaiblit et malade cette semaine, « il est possible que Grégory Proment ne soit pas titularisé face à Quevilly. Mais quoi qu’il en soit, il apportera tout de même sa contribution, soit en entrant en cours de jeu, soit d’une manière différente. » Malgré cette éventuelle absence, le staff messin ne manquera pas de candidats potentiels au poste de milieu récupérateur puisque, en plus d’Albert Baning et Ahmed Kashi, Mayoro N’Doye a repris l’entraînement cette semaine et a retrouvé sa place dans le groupe. En revanche, dans le secteur offensif, Moussa Gueye et Maxwel Cornet ne pourront pas s’illustrer vendredi, tous deux blessés à la cheville.

Même si la logique n’a pas toujours son mot à dire dans le monde du ballon rond, les Grenats auront vendredi une réelle occasion de renouer avec le succès. Inutile de rappeler combien une victoire serait importante, pour garder un avantage comptable sur ses poursuivants, mais aussi pour emmagasiner une dose de confiance supplémentaire. Un élément qui ne sera pas superflu avant de se déplacer chez le leader cristolien le week-end prochain.
 

ACHETER UNE PLACE POUR METZ-QUEVILLY
 

FC Metz – US Quevilly
23° journée du Championnat National
Vendredi 8 février 2013 à 20H30
Stade Saint-Symphorien
A suivre en direct sur www.fcmetz.com (live texte et streaming audio)
Le groupe messin

A lire également

26sep2020

Le Match

Une semaine après son premier succès de la saison, face au Stade de Reims (2-1), le FC Metz poursuivait son début de saison face à des adversaires...
Lire la suite

25sep2020

Web TV

25/09/2020 Farid Boulaya : "Rendre la confiance qu'on m'accorde" Toutes les vidéos
Lire la suite