Réservez votre place pour Metz - Amiens !

Conserver son siège

Seules deux unités séparent le FC Metz et Le Poiré-sur-Vie, respectivement deuxième et troisième du National. Alors, samedi, les Grenats n’auront pas d’autre choix que de glaner quelque chose sur la pelouse des Genôts pour éviter d’être distancés.
Partager cet article :

A l’image de la semaine dernière, perturbée par le manteau blanc venu recouvrir la Lorraine, celle-ci ne fut pas de tout repos non plus. Et pour cause, lundi, la neige n’avait toujours pas décidé de quitter les bords de la Moselle. Bien au contraire. Alors, une fois de plus, Albert Cartier et son équipe ont s’adapter en combinant des séances au Soccer Park de Woippy et d’autres à la Plaine Saint-Symphorien, mais toujours dans la bonne humeur ! « L’été tout le monde se plaint de la chaleur, et l’hiver c’est la neige, commente l’entraîneur messin. Il faut relativiser car à l’époque les conditions étaient bien pires : personne ne déneigeait les terrains et les synthétiques n’existaient pas. »

En plus de dédramatiser la situation, le technicien décèle même certains éléments positifs dans tous ces changements de programme occasionnés par les aléas climatiques.« Nous nous sommes entraînés sur des petites surfaces, du coup, nous avons été contraints et forcés de travailler le jeu court. Nous avions besoin de revoir cet aspect, alors je ne me plains pas de la situation. C’est même finalement plutôt bien tombé. »

Il y a quelques mois en arrière, peu d’observateurs auraient prédit ce scénario. Pourtant,  samedi, en cas de défaite au Poiré-sur-Vie, le FC Metz sera distancé par son adversaire et perdra sa deuxième place auquel il est solidement attaché. Les Messins comptent seulement deux unités d’avance sur les Genôts, inutile donc de rappeler combien une victoire serait précieuse, notamment après le match nul face à Vannes le week-end dernier. « C’est important pour nous de remporter cette rencontre car elle oppose deux équipes au coude-à-coude sur le podium. Mais elle ne sera pas forcément déterminante, tempère Albert Cartier, même si elle pourrait évidemment nous aider pour la suite. »

Pour parvenir à leurs fins, les Grenats devront « confirmer le match aller, remporté 2-0 au Stade Saint-Symphorien. La victoire avait été difficile face à une bonne équipe, bien en place, qui s’était arrachée sur notre pelouse pour nous mener la vie dure.»  Mais en plus d’essayer de faire fléchir, cette fois une équipe particulièrement à l’aise dans son antre – une seule défaite en dix matches -, les Messins devront garder un œil attentif sur Kévin Lafaix, actuellement meilleur buteur du National avec onze réalisations. « A 30 ans, c’est un joueur d’expérience et cela lui apporte une certaine sérénité sur le terrain. Il est très adroit devant le but et il a la particularité d’aller là où les défenseurs ne sont pas. » Les Lorrains sont prévenus ! Toutefois, si les Vendéens peuvent se targuer d’avoir une attaque performante, rappelons que les Grenats les devancent dans ce domaine, avec trente-six buts inscrits contre trente-et-un.

Rappelons également que si les Genôts ont remporté leurs deux derniers matches de championnat, ils ont essuyé un revers, pas plus tard que mercredi dernier, en Coupe de France. Face à l’AS Vénissieux Minguettes, pensionnaire de CFA 2, les Vandéens se sont inclinés après une séance de tirs-au-but. De quoi laisser présager une équipe un tantinet échaudée après toute l’énergie qu’elle a certainement laissé dans ce match. Mais Albert Cartier se veut prudent. « Je pense que disputer trois matches en une semaine peut se révéler compliqué mais deux, je ne sais pas si cela a de réelles incidences. En tout cas, je ne pense pas que cela posera de problème à tous leurs joueurs et ils seront, sans aucun doute, suffisamment motivés pour le match de samedi », assure le coach en conférence de presse d’avant-match.

Pour faire flancher leur concurrent direct, les Grenats pourront compter, entre autre, sur un Thibaut Bourgeois particulièrement en forme, et surtout particulièrement décisif depuis le début de la nouvelle année. En quatre entrées en jeu consécutives, il a fait trembler les filets adverses à deux reprises et a distillé une passe décisive. C’est donc sans trop de surprise que l’attaquant devrait vraisemblablement débuter la partie au Poiré-sur-Vie. Pour le reste, le staff grenat devra composer avec les joueurs en forme, car si elle s’était enfin vidée vendredi dernier, l’infirmerie a de nouveau fait le plein cette semaine. Ainsi, Samy Kehli, pourtant pressenti pour faire enfin son retour dans le groupe, Kévin Lejeune, Mayoro N’Doye et Bouna Sarr sont finalement forfaits pour la rencontre. Ils laissent ainsi l’occasion à Alhassane Keita et Olivier Cassan de faire leur come-back.

Depuis le passage en 2013, les Messins ont laissé filer de précieux points. Ce fut notamment le cas face à Bastia en match en retard ou la semaine dernière lors de la réception de Vannes, soldée par un match nul. Pour se mettre à l’abri et remplir l’objectif édicté par le président Serin le plus rapidement possible, les Grenats vont devoir passer la vitesse supérieure. Pour éviter de s’embourber dans ce long et difficile Championnat National, les Lorrains ne devront pas laisser l’opportunité à leurs concurrents de les dépasser. Les Messins le savent, la route à parcourir est encore longue et surtout semée d’embûches. Pour s’en sortir, ils vont devoir garder le pied au plancher, et surtout, ne rien relâcher avant de franchir, enfin, la ligne d’arrivée.

Le Poiré-sur-Vie – FC Metz
21° journée du Championnat National
Samedi 26 janvier 2013 à 18h
Stade de l’Idonnière au Poiré-sur-Vie
A suivre en streaming vidéo sur www.fcmetz.com à partir de 17h30

A lire également

16sep2019

Web TV

16/09/2019 Bordeaux - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos    
Lire la suite

Web TV

Samedi soir, les Grenats se sont inclinés sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (2-0). Découvrez le résumé vidéo de cette rencontre. Photo :...
Lire la suite

Album photos

Samedi soir, les Grenats sont tombés sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (2-0). Retour en images sur cette rencontre grâce aux photos de Quentin...
Lire la suite