Réservez votre place pour Metz - Nantes !

Place au jeune !

Catapulté gardien titulaire, Anthony M\'Fa fait ses gammes avec l\'équipe professionnelle du FC Metz. Retour sur le parcours du discret Franco-Gabonais.
Partager cet article :

On entend beaucoup parler des indisponibilités pénalisantes de certaines pièces-maîtresses de l'effectif grenat, mais on oublie souvent d'évoquer les belles surprises qui éclatent au grand jour dans ces moments-là. De jeunes joueurs tirent leur épingle du jeu, et saisissent cette chance que le hasard de la vie leur offre pour montrer au grand public toute l'étendue de leur talent. Anthony M'Fa fait vraisemblablement partie de ces joueurs.

La saison dernière, quelques observateurs avaient déjà pu le voir à l'œuvre sur la pelouse immaculée du stade Saint-Symphorien. Car en Coupe de France, face à l'Entente Sannois-Saint-Gratien, c'est Anthony M'Fa qui a bravé le froid glacial de la Lorraine pour garder le but messin inviolé. Au vu des conditions climatiques désastreuses, peu d'aficionados messins avaient donc assisté à la grande première du jeune gardien. Il a ensuite pris place dans le but messin pour la suite de la compétition à Sedan, puis à Lorient. En rechaussant les crampons cet été, le Franco-Gabonais ne s'attendait certainement pas à se montrer si souvent au cours de la saison, six matches toutes compétitions confondues à ce jour, mais les blessures et suspensions de ses coéquipiers en ont décidé autrement pour lui. Retour sur le parcours du jeune espoir messin.

Le hasard fait parfois bien les choses

Âgé d'une petite dizaine d'années lorsqu'il débarque sur les bords de la Moselle, il use ses crampons sur les terrains de football de l'ESAP Metz depuis deux ans seulement lorsqu'il est repéré par le FC Metz. Le jeune gardien n'a pas échappé au viseur du club grenat, et pourtant rien n'était gagné d'avance. «Je jouais comme joueur de champ et je n'avais surtout pas envie d'évoluer au poste de gardien lorsque j'étais jeune, se souvient Anthony M'Fa. Le hasard a fait qu'un jour nous nous sommes retrouvés sans portier et il fallait que quelqu'un s'y colle. Au départ, j'ai occupé ce poste contre mon gré mais il s'avère que le coach trouvait que j'avais des qualités dans ce domaine et m'a encouragé dans cette voie Un choix que ne regrette évidemment pas aujourd'hui le gardien messin, qui a d'ailleurs gardé certaines aptitudes pour déambuler sur le terrain la balle au pied.

Rapidement repéré, il intègre dès l'âge de onze ans le programme de préformation du FC Metz et ne quittera plus le club. Le FC Metz, «un club avec des vraies valeurs» à qui il doit beaucoup, lui a notamment permis de se forger en tant que joueur, mais pas seulement. «Le Centre de Formation m'a apporté beaucoup car durant toutes ces années j'ai évolué mentalement et j'ai beaucoup gagné en autonomie. Je dois notamment énormément de choses à Jean-Claude Nadon, l'entraîneur des gardiens à l'époque. Ses conseils avisés m'ont permis d'avancer sur le plan sportif mais aussi dans la vie de tous les jours.» Au Centre de Formation, il croise la route des ses coéquipiers et rivaux actuels, Joris Delle et Oumar Sissoko, avec qui l'entente a toujours été au beau fixe. «Comme ils sont plus âgés que moi, ils m'apprennent beaucoup grâce à leurs expériences. On se connaît depuis de nombreuses années tous les trois et le feeling passe très bien entre nous. »  

En 2010, Anthony M'Fa inscrit une ligne prestigieuse à son palmarès en remportant la Coupe Gambardella, et s'offre au passage une véritable reconnaissance. Neuf ans après la génération de Ludovic Obraniak et Emmanuel Adebayor - pour ne citer qu'eux -, il entre à son tour dans l'histoire du FC Metz. «C'était une véritable fierté de remporter ce titre car nous étions une équipe soudée et très complice qui jouait ensemble depuis longtemps mais qui n'avait toujours pas remporté de compétition», se rappelle Anthony M'Fa. En finale face à Sochaux, il s'illustre brillamment pendant la rencontre mais également lors de la cruciale séance des tirs au but. Devant le public du Stade de France, il arrête les deux premiers essais sochaliens. «Je me souviens très bien de ces deux tirs au but car pour la petite anecdote, j'avais déjà arrêté quelques années auparavant un pénalty de chacun de ces deux joueurs Il permet ainsi à son équipe de soulever la plus glorieuse des Coupes des catégories jeunes.

Une saison mouvementée

Le vendredi 23 septembre dernier, alors que le FC Metz joue depuis une quinzaine de minutes face à Istres, Joris Delle se blesse au genou. Oumar Sissoko étant indisponible, blessé lui aussi, c'est Anthony M'Fa qui en profite pour enfiler ses gants et disputer le premier match de sa carrière dans le championnat de Ligue 2. «Je ne pensais pas être sollicité si tôt en début de saison, assure le troisième gardien messin. Mais le rôle de la doublure est d'être prêt à entrer sur le terrain quel que soit l'instant, sans tergiverser. Dans tous les cas, j'étais prêt physiquement à relever ce défi car je me préparais chaque semaine pour les matches de l'équipe réserve mais aussi en vue de possibles sélections avec l'équipe nationale du Gabon.» Malheureusement, la fin des débats ne tourne pas en la faveur des Grenats, tout comme les rencontres qui suivirent. Mais il en faut plus pour déstabiliser le jeune gardien. «Bien sûr je suis déçu quand l'équipe ne repart pas avec les trois points, mais je ne suis pas du genre à me morfondre», assure Anthony M'Fa.

Alors qu'Oumar Sissoko a retrouvé ses aptitudes physiques et sa place de titulaire pour quelques matches, le voilà suspendu mais aussi bien loin, puisqu'il s'envole en compagnie d'Adama Tamboura et de Mahamane Traoré disputer la Coupe d'Afrique des Nations. Joris Delle toujours pas d'attaque, c'est Anthony M'Fa qui entame la nouvelle année dans les buts messins. Difficile de commencer 2012 par deux déceptions, mais une fois de plus, l'esprit compétiteur du gardien prend le dessus. «C'est très décevant car l'équipe a réalisé des matches très aboutis et  nous ne sommes pas récompensés. Mais nous avons su enfin inverser la tendance face à Châteauroux et cela nous fait beaucoup de bien», explique t-il.

Un gardien plein d'avenir

Malgré les résultats de l'équipe qui ne sont pas toujours en sa faveur, Anthony M'Fa saisit l'opportunité inespérée de montrer ses qualités aux amoureux du FC Metz mais aussi au staff technique. « C'est un jeune garçon très dynamique, assure l'entraîneur des gardiens, Jean-Pascal Singla. Il se déplace très vite malgré son gabarit atypique, 1m82 pour 91kg, et il a un très bon jeu au pied. Je pense qu'il peut encore progresser dans ses commandements et s'imposer un peu plus dans le jeu aérien. Quoi qu'il en soit, il a toutes les qualités pour devenir un gardien numéro un mais il doit le prouver quotidiennement.»

Avec déjà six matches disputés cette saison et un contrat se terminant en 2014, Anthony M'Fa devrait être amené à faire les beaux jours du club lorrain. Lui qui rêve d'une carrière internationale devra respecter l'un de ses principes clés : « toujours donner le meilleur de soi », afin d'assurer une deuxième partie de saison confortable au FC Metz et de caresser l'espoir de disputer les Jeux Olympiques de Londres 2012 avec le Gabon. Le jeune Messin n'a pas fini son bonhomme de chemin sur les terrains de football professionnel, et cela tombe bien car son parcours vient seulement de commencer.
 

A lire également

16oct2019

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 16h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

16/10/2019 Marvin Gakpa : "J'attends mieux de moi" Toutes les vidéos
Lire la suite

Sélection nationale

Durant cette nouvelle trêve internationale, sept Messins ont été appelés en sélection. Découvrez leur programme.
Lire la suite