Réabonnement : top départ !

Ne pas se laisser impressionner

Vendredi, c’est une équipe monégasque en grande forme que reçoivent les Messins. En quête de points, les hommes de Dominique Bijotat devront bousculer l’AS Monaco pour faire un pas de plus vers le maintien.
Partager cet article :

Il ne reste plus que sept matches avant la fin de la saison, sept rencontres décisives au cours desquelles les Messins devront tout donner pour obtenir le plus de points possibles. Le maintien est toujours à portée de mains, mais pour cela, encore faut-il ne pas laisser filer de précieux points. Vendredi dernier, à Amiens, le dernier de Ligue 2, les Messins ont pu obtenir uniquement le point du match nul, en laissant ainsi filer deux précieux autres. « On joue toujours gros face au dernier, explique Dominique Bijotat en conférence de presse d’avant-match. Nous n’avons pas fait le match que l’on souhaitait face à AmiensNous avons manqué d’ardeur. Espérons que cette rencontre ne soit qu'une petite péripétie, même si dans notre situation, prendre un point à l’extérieur n’est pas si mauvais. » Effectivement, il est encore trop tôt pour tirer la sonnette d’alarme.

Rien n’est joué d’avance

Cette saison, le suspense est à son comble et il est aujourd’hui difficile d’imaginer que les dés seront jetés avant la dernière journée de Ligue 2. En effet, seuls quatre points séparent le dixième de Ligue 2, le Stade Lavallois, du premier relégable, Le Mans. Autant dire que ce faible écart devrait maintenir un climat d’incertitude pendant plusieurs journées encore. A titre de comparaison, la saison dernière, dix unités séparaient Istres de Nîmes, respectivement dixième et dix-huitième. Et pourtant, le suspense fut total jusqu’à la fin du championnat. De quoi laisser présager encore de nombreux rebondissements.

Pour être à la hauteur du véritable challenge qui les attend vendredi, les Messins sont partis au vert jeudi et vendredi. Afin de parvenir à bousculer des Monégasques en grande forme, ce petit changement d’habitudes ne peut qu’être bénéfique au groupe. Cela avait déjà été le cas avant Boulogne, on s’en souvient, les Messins avaient ensuite décroché leur première victoire de l’année 2012 et quittaient la zone rouge qu’ils avaient rejointe trois jours plus tôt. « Avant un match, il est toujours bon de se retrouver et d’être au calme, assure l’entraîneur messin. C’est une volonté de l’ensemble du club et je pense que c’est une bonne chose pour l’équipe. » Espérons que cette mise au vert portera de nouveau ses fruits.

Un redoutable adversaire

Mais vendredi, c’est une équipe de Monaco que rien (ou presque) n’arrête que les Messins devront faire tomber. Depuis le passage à la nouvelle année, alors que les Grenats ont entamé une mauvaise passe, les hommes de Marco Simone ont quant à eux montré un tout autre visage. Eux qui n’avaient décroché qu’une seule victoire lors de la phase aller en comptent déjà huit au cours de la phase retour. Complètement métamorphosée, cette équipe qui cherchait encore un équilibre il y a quelque temps, entre les vieux briscards de Ligue 1 et les jeunes joueurs qui la composent, semble avoir trouvé aujourd’hui l’adéquation idéale. Ce réveil est certes un peu tardif, mais il a le mérite d’être efficace aujourd’hui puisque l’AS Monaco est la deuxième équipe la plus performante, devant les indétrônables Bastiais, des matches retour.

Toutefois, la réussite monégasque ne semble pas effrayer Dominique Bijotat. « Grâce à l’apport de joueurs expérimentés, l’AS Monaco est dans une spirale positive. A nous maintenant de bloquer cette équipe dans son élan. Mais, il est certain que cette formation n’aura certainement pas le même visage que lorsque nous l’avons battue au match aller. Nous devrons mettre tous les ingrédients dans notre jeu pour l’emporter vendredi, et si nous sommes en déficit techniquement, nous pourrons compenser par d’autres arguments. En tout cas, c’est la formation qui se montrera la plus solide et qui fera le moins d’erreurs qui gagnera ce match. »

Dominique Bijotat devra composer face à Monaco avec une défense quelque peu décimée. Avec la blessure de Kalidou Koulibaly, la suspension de Stéphane Besle, qui a écopé de trois cartons jaunes en moins de dix matches, plus les contractures de Kévin Diaz et Oumar Pouye, le technicien lorrain devra apporter quelques retouches à son onze de départ. « La charnière centrale sera modifiée et il y aura également quelques changements supplémentaires car il faut s’adapter aux absences des uns et des autres, précise l'entraîneur messin. Je risque d’aligner une formation qui pourrait surprendre. »

 

FC Metz – AS Monaco
Vendredi 13 avril à 20h00
32° journée de Ligue 2
Stade Saint-Symphorien
A suivre en direct et en intégralité à partir de 19h30 sur www.fcmetz.com, Mirabelle TV (commentaires audio) et  D!rect FM (92.8 FM)


Voir le groupe messin

 

ACHETER UNE PLACE POUR LA MATCH METZ-MONACO : 5 euros en tribunes Est, Ouest et Républicain Lorrain, 10 euros en tribune Sud-Moselle. 

A lire également

20sep2020

Album photos

Metz - Reims, l'album photo
Lire la suite

Le Match

Après deux déplacements consécutifs sur la pelouse du LOSC puis du Paris Saint-Germain, les Grenats retrouvaient Saint-Symphorien ce dimanche après-...
Lire la suite

Actualités

Pour cette 4ème journée de Ligue 1 Uber Eats, et la réception du Stade de Reims, Fabien Centonze est à l'honneur dans la Gazette de Saint-Symph' !...
Lire la suite