Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Metz mal payé

Les Grenats encaissent une défaite à Tours pour l’ouverture du championnat de Ligue 2 (1-0). S’ils ont largement fait jeu égal avec leur adversaire, ils s’inclinent sur un très beau coup-franc direct. Dommage !
Partager cet article :

On l’attendait certainement au tournant, mais la défense new-look concoctée par Dominique Bijotat en l’absence de Borbiconi, Koulibaly et Fallou, a tenu. Ou presque. Si elle a parfaitement accompli sa mission dans le jeu, contenant les opportunités tourangelles grâce à une concentration sans faille, elle a pêché à un seul instant. La main involontaire de Bruce Abdoulaye, quelques minutes après le retour des vestiaires, a en effet conduit à un coup-franc idéalement situé à l’entrée de la surface de réparation, et cela a fait mouche. Tout juste entré en jeu, Rigonato Rodrigues, dit Diego, a fait parler sa patte gauche en envoyant le cuir directement dans la lucarne de Joris Delle, impuissant (1-0, 47°).

A part à cet instant, les hommes de Dominique Bijotat ont tenu la dragée haute à leurs adversaires, les deux équipes offrant d’ailleurs au public du stade de la Vallée du Cher une partie agréable et disputée. En première période, ce sont d’ailleurs les Grenats qui se procuraient la meilleure opportunité, par l’intermédiaire de Bouby, dont le coup-franc tiré du pied gauche  accrochait la transversale (35°). Ironie du sort, c’est à peu près au même endroit que Diego tromperait Delle au retour des vestiaires…

Toujours est-il que si le spectre du départ manqué de la saison 2010-2011 devait peut-être hanter les esprits messins avant la partie, ils n’en faisaient absolument pas montre sur le terrain. Preuve de cet état d’esprit conquérant affiché d’entrée de jeu, les deux latéraux Tamboura et Métanire ne manquaient pas d’apporter leur écot offensif, épaulant un entrejeu qui se trouvait à l’occasion de mouvements aboutis. A l’avant-garde, le duo Sakho-Duhamel, quant à lui, se montrait particulièrement combatif, sans pour autant se procurer d’occasions tranchantes. A l’image d’ailleurs des joueurs de Zeidler, qui disputaient âprement le ballon au milieu de terrain, parvenant également à se porter vers l’avant sans réussir à faire la différence.

Ce bel équilibre des forces volait donc en éclat quelques minutes après la pause avec l’ouverture du score tourangelle. Loin de baisser les bras, pourtant, les Grenats repartaient de plus belle à l’assaut des cages de Benjamin Leroy. D’ailleurs, dès l’engagement qui suivit le but, c’est Duhamel qui faillit par deux fois remettre les compteurs à égalité. Une première fois servi par Sakho, il manqua son duel face au gardien de Tours, revenu in extremis dans ses pieds (48°) ; quelques secondes plus tard, son superbe débordement côté droit trouva Pouye seul au point de penalty, mais ce dernier rata complètement sa reprise (49°). Décidément increvable, le numéro 10 messin tenta même un retourné acrobatique cinq minutes plus tard, lui qui fut parfaitement servi par Metanire. Manque de chance, son exploit fut contré par le dos de… Oumar N’Diaye (54°).

Laissant le ballon à leur adversaire obligé de courir après le score, le Tours FC plia mais ne rompit pas. Il faillit même doubler la marque sur une contre-attaque menée par Song et à l’issue de laquelle Titi Buengo se retrouva face à Joris Delle. Peu sollicité jusqu’à présent, le gardien de l’Equipe de France Espoirs sortit une superbe parade dont il a le secret, préservant jusqu’au bout les chances des siens. Peine perdue. Même s’ils ne lâchèrent rien jusqu’au coup de sifflet final, ses coéquipiers ne parvinrent pas à concrétiser leurs occasions.

Comme la saison dernière, le FC Metz débute donc son championnat par une défaite. Et pourtant, difficile de ne pas fonder quelques espoirs à l’issue d’une prestation relativement aboutie, et cela même avec des défections de taille. Du répondant, une capacité de réaction, une défense qui n’a failli que sur un coup de pied arrêté venu d’ailleurs et pour finir un jeu en première intention qui ne manque pas d’intérêt : il ne faut pas chercher bien loin les sources d’espoirs de jours plus souriants. Tiens, d’ailleurs, Bernard Serin a confirmé ce vendredi soir au micro de Direct FM, juste avant la rencontre, que le prêt de Mahamane Traoré au FC Metz devrait être effectif dans les jours à venir…

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite