Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Metz concède le nul

Le FC Metz, qui recevait Laval ce vendredi soir, doit se contenter d’un match nul (2-2). S’ils ont été réduits à dix en fin de première période, les Messins n’ont pas perdu pied dans une partie riche en rebondissements, et qu’ils auraient même pu emporter.
Partager cet article :

La rencontre ne fut pas des plus aisées pour les hommes de Dominique Bijotat. Menés au score dès le début du match, réduits à dix après l’expulsion de Ludovic Guerriero peu avant la pause : ce n’est pas peu dire que les Lavallois ont mené la vie dure, ce soir, aux Grenats. Malgré tout, le FC Metz a su redresser la barre et reste invaincu à Saint-Symphorien.

L’entame de match brouillonne des Messins allait rapidement leur causer du tort. Dès la septième minute de jeu, Badiane trompait en effet Joris Delle de la tête et ouvrait le score pour Laval (0-1, 7°). Handicapés par ce but précoce, et malgré une domination incontestable de leur fait, les joueurs de Dominique Bijotat ne parvenaient pas réellement à inquiéter le portier lavallois. Heureusement, la partie se débloqua finalement par le biais de l’un des nombreux coups de sifflet de M. Lavis : à la demi-heure de jeu, c’est la main d’un Tango qui déviait dans la surface la puissante frappe de Mathieu Duhamel, et l’homme en noir désignait le point de penalty. Histoire de se faire justice soi-même, c’est le numéro 10 messin qui prenait ses responsabilités et inscrivait son cinquième but depuis le début de la saison (1-1, 35°).

Très particulière depuis l’entame du jeu, l’ambiance n’allait pas tarder à se dégrader sur le terrain. Des deux côtés, on commettait de plus en plus de fautes – M. Lavis distribua pas moins de sept cartons jaunes en première période – et les esprits commençaient à s’échauffer lorsque Ludovic Guerriero écopa d’un second carton jaune quelques minutes avant la pause, laissant ainsi ses coéquipiers à dix contre onze pour plus de quarante-cinq minutes.

A la reprise, malgré leur infériorité  numérique, les Grenats s’emparèrent de la mainmise sur le jeu, sans toutefois se procurer suffisamment d’occasions dangereuses. Et pourtant… A l’heure de jeu, c’est encore une fois la coqueluche de Saint-Symphorien qui permit aux siens de se rapprocher de leur seconde victoire à domicile : la superbe volée acrobatique de Mathieu Duhamel, venue reprendre un bon centre de Kévin Diaz, ne put que renforcer encore sa cote auprès du public messin (2-1, 59°). Incroyablement revenus dans la partie, les Grenats menaient alors et l’on se prenait à croire en un succès inespéré quelques minutes plus tôt. C’était oublier la capacité de réaction de leurs adversaires.

A leur tour, les Lavallois s’installèrent en effet dans le camp messin. Regroupés derrière mais subissant le jeu des Mayennais, les Grenats finirent par s’incliner sur un ballon piqué de Le Baron, entré en jeu dix minutes plus tôt (2-2, 76°). Dommage. Car s’ils ne lâchaient rien, exploitant au maximum les espaces sur des contre-attaques rapides, les Messins ne parvinrent pas à se montrer assez percutants. Comme un symbole, la frappe lointaine et audacieuse du jeune Alhassane Keita était captée sans difficulté par Balijon à quelques minutes du coup de sifflet final. Un coup de sifflet qui renvoya les deux équipes chez elles avec un point chacune, et certainement aussi quelques regrets !


 

A lire également

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite

Web TV

12/05/2021 Pape Matar Sarr Grenat du mois d'avril ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

10mai2021

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite