Réouverture de la Boutique Officielle !

A l’assaut d’un Rocher qui s’effrite

Amateurs de séries, les Messins s’envolent pour Monaco chez une équipe en pleine perte de confiance. Avec en tête l’envie de conserver en bouche la saveur de la victoire.
Partager cet article :

A Metz, lorsque la mécanique est enclenchée, bienheureux sont ceux qui pourraient dire comment l’arrêter. Au cours de cette saison décidément riche en rebondissements, certains en ont fait leurs affaires, d’autres en ont fait les frais. Les derniers à aligner leur nom sur cette liste-là pourront d’ailleurs en témoigner : Amiens (1-0), Boulogne (1-0) et Reims (1-0) en Ligue 2, il suffit parfois d’un seul but pour tout changer. On oublie Beauvais en Coupe de France ? Et de quatre, un chiffre qui fleure bon la confiance retrouvée.

Attention, toutefois : si on n’avait pas enterré trop tôt des Grenats englués dans une vase de cinq revers de rang, ne laissons pas des Messins en réussite chausser trop vite les souliers du vainqueur. Pour parvenir à cueillir un résultat satisfaisant sur le Rocher monégasque, l’excès d’enthousiasme pourrait en effet se révéler le pire des compagnons de route. Mais avec un guide comme Dominique Bijotat pour leur montrer le bon sentier, et le souvenir amer de la défaite, trop souvent goûté pour être oublié, il y a tout de même peu de risques que cela arrive aux Grenats.

Monaco, Metz, le contraste est saisissant. Celui entre l’imaginaire et la réalité, avant tout. Avec une seule victoire en quinze journées de Ligue 2 et une place de 19e équipe à domicile, Monaco, lanterne rouge aussi incroyable qu’indéniable, semble plus qu’émoussé. Les Messins, qui ont encaissé autant de défaites (six), ont su tellement mieux réagir et enchaîner les succès par ailleurs que la comparaison n’est même pas vraiment possible. Onze points : le total famélique qu’affichent peu fièrement les hommes de Simone (merci de prononcer « Simoné ») est exactement à la hauteur de celui du Grenoble Foot 38 la saison dernière au bout de quinze matches. Le FC Metz, pas plus fier, avait tout de même déjà glané quinze unités et cela ne lui avait pas épargné une fin de saison sur le fil du rasoir. L’ASM n’est plus vraiment l’ambassadeur du football en son pays. Rocher ou pas.

Mais ne glissons pas cela aux oreilles de Dominique Bijotat. Du haut de l’entraîneur messin, ce sont tout de même quatorze années de maison monégasque qui nous entendent. « Ce n’est pas une lanterne rouge, c’est Monaco, a-t-il souri ce jeudi en conférence de presseEn ce moment, leur équipe est fébrile et évolue avec la peur au ventre : nous devrons essayer de nous appuyer là-dessus, de donner aux Monégasques très peu d’espaces et de temps pour jouer afin que le doute s’amplifie dans leur esprit. Mais Monaco reste une équipe qui, physiquement et techniquement, dispose d’énormes qualités. »

Irréfutable. Giuly, Afolabi, Dumont, Adriano, Vahirua, Malonga et les autres : l’effectif monégasque cumule pas moins de 1470 matches joués en Ligue 1 française, excusez du peu ! De l’autre côté de l’immense fossé qui les sépare, Bijotat s’appuie quant à lui sur un groupe professionnel qui n’a connu que... 69 matches de L1, dont 53 pour le seul Mahamane Traoré dont le coach grenat devra d’ailleurs se passer à Monaco. Blessé, le Malien fera partie des absents au même titre que Kévin Diaz, empêché de disputer la rencontre par une clause de son contrat de prêt conclu l’été dernier entre Metz et le club de la Principauté

Avec si peu d’arguments sur le papier face à l’armada Rouge et Blanc, il faut espérer que les Messins ne trébuchent pas dans leur ascension du soir. Rien ne serait dramatique, c’est vrai, mais il serait quand même malvenu d’être ceux qui auraient suscité le réveil monégasque. « Nous devrons forcément y faire attention, a convenu Dominique Bijotat. Nous allons essayer de le laisser débranché ! » Ou de chicaner l'histoire. A la question de savoir quel était son plus mauvais souvenir de Monaco, l’entraîneur messin a ainsi répondu : « J’en ai deux. A chaque fois que j’en suis parti. » Voilà une occasion en or de changer cela.

AS Monaco – FC Metz
16e journée de Ligue 2
Vendredi 2 décembre 2011 à 20h00
Stade Louis II
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com, D!RECT FM et Mirabelle TV (commentaires audio).

Le groupe messin
Le groupe monégasque

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite