Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

La centième !

Vendredi soir, ce sera, ni plus, ni moins, la centième opposition entre le RC Lens et le FC Metz. Les Grenats, toujours engagés dans une série de victoires, s\'attacheront à faire tomber les Nordistes, leur bête noire historique.
Partager cet article :

L'histoire entre les Lensois et les Messins débute à l'aube de la seconde Guerre Mondiale, en 1938, à l'occasion de la journée inaugurale du championnat de Ligue 1. Pour la première fois, les Grenats se confrontaient aux Sang et Or, un exercice dont ils ne ressortirent pas indemnes. Le FC Metz essuyait un revers dès la première journée de la saison. Rien de dramatique certes, mais, il ignorait encore que les Nordistes lui causeraient bien d'autres désillusions à l'avenir.

Soixante ans plus tard, les Lorrains se seraient bien vu ajouter une ligne supplémentaire à leur palmarès, et pas des moindres : celle de Champions de France 1997- 1998. Mais, c'était sans compter sur les Lensois qui s'emparaient de la tête du championnat à quatre journées de la fin au détriment des hommes de Joël Muller. Ils ne quittaient plus leur place de leader et étaient sacrés Champions, avec pour dauphins les Messins, comptabilisant le même nombre de points mais une différence de buts plus forte de cinq unités seulement. La saison suivante, les Sang et Or se positionnaient de nouveau comme la bête noire des Messins en remportant l'édition 1999 de la Coupe de la Ligue en s'imposant 1-0 face au FC Metz en finale.

Depuis, c'est dans une moindre mesure que la malédiction nordiste continue de frapper les Grenats. La dernière fois que les Lorrains ont arraché les trois points aux Lensois sur la pelouse du stade Saint-Symphorien date tout de même de l'an 2000. A l'époque, le FC Metz comptait encore dans ses rangs des joueurs tels que Kastendeuch, Meyrieu ou Boffin. Toute une génération emblématique du club, aujourd'hui disparue du circuit professionnel. Autant dire qu'il devient de plus en plus pressant de rompre le sort car en seulement quatre confrontations en Ligue 2, les Messins se sont inclinés deux fois à domicile, tout comme les Lensois. C'est donc un défi de taille qui attend les Grenats, mais c'est surtout un challenge que la formation de Dominique Bijotat paraît apte à relever.

C'est avec six victoires d'affilée au compteur, en championnat et en Coupe de France, que les Grenats s'apprêtent à recevoir les Sang et Or. Un bilan comptable qui permet aux Messins d'entretenir un climat de confiance, et ce, même si lors de leur dernière sortie à Amnéville, évoluant en CFA, ils n'ont pas développé leur plus beau football, se laissant prendre au piège de la Coupe de France. Le technicien lorrain assure d'ores et déjà qu'on ne les y prendra plus. «Nous nous sommes montrés très réalistes dès les premières minutes du match en menant rapidement 2-0. Nous nous relâchons dans la foulée et il a été difficile de se reprendre par la suite. Mes joueurs ont compris la leçon et il y a eu une prise conscience générale des dégâts qu'auraient pu causer cette déconcentration. Si nous venions  à être mis en difficulté par Lens vendredi, ce ne sera certainement pas à cause d'un nouveau relâchement, mais à qualité de cette équipe », assure Dominique Bijotat.

Tout comme les Messins, les Sang et Or ont entamé eux aussi une belle série. En démarrant la saison par deux défaites, les Lensois se sont mis en difficulté dès l'entame du championnat. Jusqu'au début du mois de novembre, les Nordistes étaient encore dans de bien mauvaises dispositions, navigants dans la zone de relégation. En enchaînant trois victoires consécutives en Ligue 2, entrecoupée d'une élimination prématurée au 7e tour de la Coupe de France contre l'Entente Sannois-Saint-Gratien, évoluant en CFA 2, les Lensois se sont véritablement relancés dans le championnat de Ligue 2. L'entraîneur grenat le sait, les débats s'annoncent rudes mais le FC Metz a les cartes en mains. « Même si je crains les Lensois, je n'en ai pas peur ! J'ai confiance en la qualité de mon groupe. Il faudra réaliser un match complet et abouti pour l'emporter. Nous avons du potentiel, il nous a notamment permis de déstabiliser plusieurs formations depuis le début de la saison. Tout comme les Lensois, nous avons la faculté d'aller vite vers l'avant. Il sera donc important vendredi de mettre de la vitesse dans le jeu offensif pour parvenir à contourner le bloc défensif adverse, et notamment leur défense centrale composée de joueurs qui ont évolué longtemps au plus haut niveau. »

Pour ce faire, le technicien messin pourra composer avec le retour de Mahamane Traoré, un joueur sur lequel il compte beaucoup. « Il a la faculté d'être le métronome de notre animation offensive lorsqu'il est dans de bonnes dispositions. J'espère qu'il sera à son maximum car nous avons besoin du potentiel de tous nos joueurs à leur comble pour réaliser une performance contre Lens. »

Remporter ce duel face à Lens permettrait notamment aux Lorrains d'entrevoir de nouvelles ambitions. «A l'issue de la rencontre, nous pourrons savoir si nos objectifs sur le plan comptable peuvent prendre une nouvelle tournure ou non », confiait le coach messin. Alors, à quelques jours des fêtes de fin d'année, quoi de mieux que s'offrir les trois points face à Lens au stade Saint-Symphorien?

FC Metz - RC Lens
17e journée de Ligue 2
Vendredi 16 décembre 2011 à 20h30
Stade Saint-Symphorien
Match à suivre en direct et en intégralité sur www.fcmetz.com, D!RECT FM et Mirabelle TV (commentaires audio).

Les groupes pour Metz - Lens

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite