Réservez votre place pour Metz - Amiens !

Abdoulaye à l’arrêt

Souffrant d’une douleur à l’avant-pied gauche, Bruce Abdoulaye est arrêté jusque mercredi. Traoré et Métanire ont quant à eux repris la course ce lundi matin. Si tout se passe bien, ils pourraient être prêts pour le déplacement à Istres, vendredi 24 février.
Partager cet article :


Bruce Abdoulaye se plaint depuis quelques jours d’une douleur à l’avant-pied gauche au niveau du cinquième métatarse. Afin d’écarter tout risque d’une fracture ou fissure de fatigue, le défenseur messin passera ce mercredi un scanner qui devrait en dire plus sur le mal dont il souffre. D’ici , le joueur a été placé en arrêt par le staff médical.

Du côté des reprises, signalons que Mahamane Traoré (lésion au mollet) et Romain Métanire (entorse de la cheville) ont repris la course ce lundi matin. Ils suivent pour l’instant en compagnie des kinés un programme spécifique qui devrait s’étaler sur toute la semaine. Si tout se passe bien, les deux joueurs pourraient retrouver l’entraînement collectif d’ici huit jours et être prêts pour accompagner leurs coéquipiers à Istres vendredi 24 février (25e journée). C’est tout le bien que nous leur souhaitons.

Joris Delle reprend lui aussi progressivement les activités physiques. Il doit toutefois encore se contenter d’un travail sans appui ces prochains jours, occupant ses journées entre exercices de renforcement musculaire, exercices en décharge et vélo. Là encore, si tout se déroule sans encombre, il pourrait intégrer un programme de courses et de footing en début de semaine prochaine avec les kinés. Un travail qui pourrait durer une dizaine de jours avant de retrouver le groupe. 

A lire également

22sep2019

Web TV

22/09/2019 Metz - Amiens, les réactions de Centonze et Maïga Toutes les vidéos
Lire la suite

21sep2019

Le Match

Privé de rencontre à domicile depuis le 30 août, et la réception du Paris SG (0-2), le FC Metz retrouvait son antre, ce samedi soir, pour la...
Lire la suite

Interview

Opa Nguette, cet été, malgré les nombreuses sollicitations, vous avez finalement décidé de prolonger l’aventure en Moselle. Pourquoi ? O.N : « C’est...
Lire la suite