Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Une leçon d'efficacité

Battus par des Manceaux plus réalistes à défaut d\'être brillants (0-1), les Grenats retrouvent la zone rouge.
Partager cet article :

Avec la venue du Mans, ancienne formation de Ligue 1, on s'attendait à assister à une rencontre de niveau supérieur à Saint-Symphorien. Malgré les bonnes  intentions lorraines, cela n'a pas été le cas. Car les Sang et Or, nouveaux leaders du championnat, ont joué une sobre partition. Alliant maîtrise tactique et opportunisme, les visiteurs l'ont emporté à l'expérience, laissant le soin au FC Metz de faire le jeu pendant l'intégralité de la partie.

Le début de match était à l'avantage des hommes de Bijotat. En passant par les côtés, occupés par Yeni Ngbakoto et Olivier Cassan, ceux-ci mirent en difficulté l'arrière-garde mancelle, mais jamais son gardien de but. Car Gaëtan Englebert, qui obtint la meilleure situation de marquer, fut contré in extremis par Sébastien Corchia (31°). De l'autre côté du terrain, le premier contre conclu par Thorstein Helstad faillit se transformer en but. Sans un retour sur sa ligne de Romain Brégerie, le Norvégien aurait ouvert le score sur le premier mouvement de son équipe (38°).

Cette occasion soulignait le bien fondé de la stratégie employée par Le Mans. Défendre bas, sortir peu mais bien : voilà la recette employée ce soir. Cela aurait pu ne pas fonctionner, car au retour des vestiaires les Messins eurent des possibilités bien plus nettes. Deux frappes lointaines, coup sur coup, de Ludovic Guerriero et David Fleurival, mirent Didier Ovono à contribution (66°). Surtout, Yeni Ngbakoto se présenta seul face à ce dernier, mais perdit son duel (76°). Metz avait laissé passer sa chance.

Car dans le dernier quart d'heure, ce diable de Helstad ne manqua pas sa seconde occasion. Meilleur buteur de sa formation, il peut remercier Ludovic Baal pour son offrande. La défense de Metz, débordée, laissa Joris Delle impuissant face au numéro vingt-deux, esseulé au second poteau (0-1, 82°). Les Messins tentèrent bien d'égaliser, mais l'énergie du désespoir ne permit pas à Ludovic Guerriero de cadrer une dernière tentative (90°+1). Frustrés, les Messins ont reçu une leçon de réalisme face à des Manceaux qui semblaient pourtant prenables.

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite