Metz - Clermont, je réserve ma place

Un vent de regrets

Il n\'a pas manqué grand chose aux Grenats pour ramener une victoire de leur déplacement en Auvergne. C\'est un curieux coup-franc qui a permis aux Clermontois d\'égaliser.
Partager cet article :

Drôle de climat, vendredi soir, au stade Gabriel Montpied. A l'heure de débuter la rencontre, les bourrasques de vent balayaient les tribunes au point de faire voler feuilles de match, programmes et autres documents au beau milieu des spectateurs ! De quoi rappeler aux voyageurs émérites un déplacement apocalyptique au stade Furiani, il y a quelques années.

Si la partie ne fut pas à ce point perturbée par les conditions météorologiques, les deux formations mirent un certain temps à s'en accommoder. Le premier quart d'heure se résuma à une série d'approximations bien compréhensibles. Mais alors qu'ils jouaient face au vent, les Grenats parvinrent les premiers à dompter les éléments. Ils s'installèrent dans la partie au point de faire douter leur adversaire, qui continua de balbutier son football. Olivier Cassan faillit ouvrir la marque, bien servi par Ludovic Guerriero, mais il fut rejoint par la défense adverse (19°).

En seconde période, le match se débrida. Car Metz, au fil des minutes, réussit à se montrer plus tranchant dans les dernières mètres. David Fleurival obligea Michael Fabre à une belle parade (57°). Adama Tamboura eut aussi sa chance, au terme d'un bon une-deux avec Gaëtan Englebert (61°). Mais c'est Mario Mutsch qui débloqua la situation. Le Luxembourgeois récupéra un ballon aux trente mètres. Sa frappe, détournée, termina sa course dans le but clermontois (0-1, 66°). Un but amplement mérité pour les Lorrains.

Mais les dernières minutes, décousues, virent Clermont revenir à hauteur des visiteurs. Cela, les hommes de Michel Der Zakarian le doivent à un coup-franc indirect sifflé dans la surface messine pour un jeu dangereux. Et aussi à la patte gauche de Franck Chaussidière, auteur du but de l'égalisation d'une frappe en force (1-1, 77°). Les Messins eurent le mérite de ne pas perdre complètement pied lors des dernières minutes, alors que les événements en leur défaveur se succédaient. Cheikh Gueye fut notamment sévèrement exclu peu avant le terme de la rencontre.

Si le point du match nul ne sera pas inutile aux Grenats au moment du décompte final, ceux-ci peuvent être frustrés par ce résultat. Ils ont dominé pendant plus d'une heure Clermont, qui a su saisir sa chance lorsque l'opportunité d'égaliser s'est présentée. Même s'il n'a toujours pas gagné à Montpied, le FC Metz y a pris son premier point. C'est mieux que rien !

A lire également

21avr2024

Actualités

Enchaînons à domicile, ensemble !  Après la belle victoire de nos Grenats sur la pelouse du Havre (0-1), les Messins retrouveront Saint-Symphorien le...
Lire la suite

Le Match

Quelques jours après un joli succès obtenu à domicile, face au RC Lens (2-1), le FC Metz était attendu en Normandie afin d'y affronter Le Havre,...
Lire la suite