Réabonnement : top départ !

Metz sans solution

Accrocheurs mais brouillons, les Grenats concèdent un nouveau match nul (0-0). Ils ont souffert dans les phases offensives, Johan Liebus n\'a guerre été inquiété.
Partager cet article :

Nouvelle composition inédite du côté du FC Metz à l'occasion de la réception de Reims. Privés de beaucoup de milieux offensifs (Ngbakoto, Traoré, Diaz), Dominique Bijotat dut faire preuve d'imagination pour composer son onze de départ. La surprise venait du positionnement de Tenema N'Diaye. L'attaquant de pointe se voyait confier le côté droit du milieu de terrain. Le dispositif restait inchangé : un 4-4-2 au sein duquel Fleurival et Fallou jouaient les sentinelles devant la défense.

Le début de rencontre fut nettement à l'avantage des Grenats. Plus conquérants, ils monopolisaient le ballon et ne laissait pas leur adversaire respirer. Celui-ci obtenait pourtant la première opportunité. Quand Joris Delle sortit un peu loin de ses cages, Thomas Gamiette ne sut pas en profiter (3°). Heureusement pour Metz qui multipliait, à l'inverse, les tentatives. Mais ni Sakho (10°), ni Gestede (13°), ni Tamboura (17°) ne trouvèrent le cadre. C'est Rudy Gestede qui eut ensuite la plus belle occasion. Il ne lui manqua que quelques centimètres pour catapulter au fond des filets un centre de Sakho (18°).

Malgré de bonnes intentions, les Grenats manquaient de précision pour inquiéter franchement leur ancien gardien Johan Liebus. Les frappes au but se firent de plus en plus rares au fil des minutes. La météo n'aida pas vraiment les acteurs à hausser leur niveau de jeu. Et sous le déluge, les deux formations rentrèrent aux vestiaires sur un score nul et vierge relativement logique.

Les choses mirent du temps à se décanter au cours de la seconde période. Il fallut attendre que les deux entraîneurs procèdent à quelques changements pour que la partie s'anime. En toute fin de match, chacun eut la possibilité de remporter l'intégralité de la mise. Côté Rémois, Odair Fortes faillit se montrer décisif. Sa rapidité mit une première fois la défense messine dans l'embarras, mais Joris Delle l'empêcha de marquer (76°). Puis le Champenois parvint à dribbler le gardien lorrain, mais cette fois Romain Brégerie endossa le costume du pompier de service (84°).

Côté Mosellan, la bonne entrée en jeu de Thibaut Bourgeois ne suffit pas à trouver la faille. Même s'il fut l'auteur de quelques ouvertures dans le bon tempo à destination de Diafra Sakho. Ce fut d'ailleurs le Sénégalais qui eut l'ultime occasion de son équipe, mais sa tête manqua le cadre. Le centre d'Olivier Cassan était pourtant parfait (84°). Faute d'avoir su trouver la faille, le FC Metz se contente d'un match nul face au stade de Reims. Il s'attaquera à un gros morceau, dans un peu plus d'une semaine. Les Tourangeaux de Julien Cardy sont à l'autre bout du classement...

A lire également

03aoû2020

Agenda

Lundi 3 aoûT Entraînement à 9h30 et 17h00 Mardi 4 août Entraînement à 9h30 et 17h00 Mercredi 5 août Entraînement à 9h30 Jeudi 6 août Entraînement à...
Lire la suite

01aoû2020

Web TV

01/08/2020 Metz - Malines, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

Metz-Malines, l'album photo Voir le diaporama  
Lire la suite