Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Metz à deux doigts du jackpot

Les Grenats sont passés tout près de l\'emporter à Tours. Ils menaient deux buts à zéro avant que Diego et son pied gauche n\'entrent en jeu.
Partager cet article :

Terriblement frustrant. Comment pourrait-on qualifier autrement l'épilogue de la rencontre qui a opposé, lundi soir, le FC Metz à Tours. Au stade de la vallée du Cher, l'équipe de Dominique Bijotat a probablement réalisé la partie la plus aboutie de son début de saison. Et malgré une avance de deux buts, elle n'a pas réussi à décrocher sa première victoire à l'extérieur. La faute à Rigonato Rodriguez Diego, auteur de deux coup-francs, dont un direct, réparateurs pour les siens.

Avant cela, Metz avait joué à merveille sa partition. Sans complexe, les Mosellans apparurent complètement relâchés dès l'entame du match. Cela se traduisit par un premier quart d'heure à leur avantage, conclu par l'ouverture du score de Tenema N'Diaye. De retour sur le terrain de ses exploits passés, le Malien n'eut pas de mal à concrétiser un excellent travail côté gauche de Cheikh Gueye (0-1, 14°).

Les Tourangeaux réagirent et reprirent peu à peu le contrôle du ballon. Mais Metz, organisé en 4-5-1, bloquait les intervalles et le jeu offensif des coéquipiers de Julien Cardy patinait sérieusement. Si bien que Joris Delle n'eut aucune occasion de se montrer pendant le premier acte. Sa plus grosse frayeur lui fut causée par Abraham Guié Guié, dont le coup de tête fila de peu à côté du but (39°).

Les visiteurs pouvaient sentir le bon coup se profiler, car Tours n'était vraiment pas dans son assiette, gêné par l'intensité physique des Grenats. Cela se confirma au retour des vestiaires. Tenema N'Diaye, cette fois au départ de l'action, adressa un centre à Ludovic Guerriero mais c'est Olivier Cassan qui en profita finalement pour doubler la mise (0-2, 65°). Lui aussi inscrivait son premier but en Grenat par la même occasion.

La joie du milieu messin fut malheureusement de courte durée. Dans la foulée Tours réagit sur coup de pied arrêté. Un ballon vicieux de Diego Rigonato Rodriguez échappa à Joris Delle, surpris de la fragilité de son mur, mais pas à Romain Genevois, qui réduisit l'écart (1-2, 67°). Sans cela, les espoirs tourangeaux de revenir au score se seraient estompés au fil des minutes.

A l'inverse, on eut le droit à une fin de partie décousue qui ne profita pas aux Messins. Tenema N'Diaye eut l'occasion de mettre tout le monde d'accord, mais il manquait à l'attaquant l'énergie nécessaire pour aller au terme de son action (83°). A l'autre bout du terrain, le pied gauche de Diego fit donc mouche dans les arrêts de jeu. Le Brésilien priva Metz du succès d'une frappe enroulée imparable (2-2, 90°+4). De quoi laisser de lourds regrets aux Mosellans, qui peuvent toutefois se satisfaire de leur prestation très encourageante sur la pelouse de Tours.

La réaction de Dominique Bijotat : « Nous pensions pouvoir aller au bout, d'autant que nous avions manoeuvré assez habilement et réussi à exploiter nos situations offensives, ce qui est assez nouveau pour nous. Malheureusement nous encaissons un but trop rapidement. Evidemment, Tours a poussé énormément par la suite et la qualité de son frappeur a parlé. Retenons le positif : nous avons été capables d'inscrire deux buts et de défendre parfaitement. Même si cet équilibre n'a pas tenu jusqu'au bout, c'est une prestation plutôt encourageante. »

A lire également

27mai2020

Boutique

À partir de ce mercredi 27 mai, et durant les prochains jours, la Boutique Officielle du FC Metz vous propose une offre exceptionnelle ! En effet, un...
Lire la suite

Web TV

27/05/2020 Le Zapping des Grenats : saison 2, épisode 4 ! Toutes les vidéos
Lire la suite

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite