Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

A Metz de créer la surprise

Les Grenats ne sont pas favoris face à Sedan, actuel deuxième de Ligue 2. Mal à l’aise dimanche dernier dans le costume du gros, ils se sentiront peut-être mieux dans celui du petit !
Partager cet article :

Après une qualification peu reluisante face au Mée-sur-Seine, les Grenats ont vécu une semaine plutôt inhabituelle. Décimé par une épidémie de gastro (5 absents) lundi, le groupe s’est retrouvé orphelin de Dominique Bijotat jeudi (lire par ailleurs). Le coach sera suppléé par son adjoint Patrick Hesse le temps d’une rencontre face à Sedan. Ce dernier a commencé par se charger du point presse d’avant-match. « Nous avons travaillé ce qui était prévu jeudi, a-t-il indiqué. Je ne crois pas que les joueurs soient perturbés, même si apprendre que son coach va à l’hôpital n’est jamais agréable. » Malgré les circonstances, les Grenats devront livrer une rencontre de haut niveau face à l’une des meilleures formations de Ligue 2.

Avec trente deux buts marqués, l’équipe sedanaise caracole en tête du classement des meilleures attaques. Elle en a inscrit six de plus qu’Evian Thonon Gaillard, qui pointe à la deuxième position. La statistique peut faire frémir, mais David Fleurival a plutôt tendance à s’en réjouir : « Pour nous, ce n’est pas évident d’affronter des formations qui restent regroupées derrière. Sedan aime jouer, nous aussi ! Cela peut donner un beau match, d’autant que nous sommes très motivés à l’idée d’affronter le deuxième du classement. » Le milieu messin a raison d’être optimiste. Car les Ardennais encaissent aussi beaucoup de buts (18, contre 13 côté messin). Et ils sont bien moins à l’aise en déplacement qu’au stade Dugauguez.

Mais pour espérer l’emporter, Metz doit remédier à son plus gros défaut : l’efficacité offensive. Le staff comptait sur le match de coupe pour que ses attaquants marquent et se mettent en confiance. C’est tout l’inverse qui s’est produit. Thibaut Bourgeois court encore après son premier but cette saison, Tenema N’Diaye et Diafra Sakho n’ont pas franchement brillé. Et si le retour de Mahame Traoré permettait de débloquer les compteurs et les esprits ? « Il aime finir ses actions, répond Patrick Hesse. Même s’il est souvent chargé de la dernière passe, il est très relâché face au but. Il sait prendre son temps et a la détermination nécessaire pour marquer. » Prêté par Nice, il n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer à Saint-Symphorien en raison d’une blessure au genou. Metz a bien besoin de son apport offensif. Depuis les trois buts inscrits face à Dijon, l’équipe lorraine a trouvé le chemin des filets à deux reprises en quatre matches. Plus une prolongation.

Metz - Sedan, 16ème journée de Ligue 2
Stade Saint-Symphorien, vendredi 26 novembre à 20h
Arbitre : monsieur Varela
A suivre en direct sur www.fcmetz.com et D!rect FM à partir de 19h30

Ils l’ont dit

Patrick Hesse : « Lorsqu’on est dix neuvième et qu’on affronte le second, il y a une motivation supplémentaire. Mais surtout, je pense que les garçons savent qu’il est l’heure de prendre des points. Je les sens prêts à se transcender pour mettre à mal cette équipe ardennaise. Il faudra déjà réussir à contenir ses attaques. Et si une occasion se présente, ne pas la manquer. Cela nous permettrait au moins de faire douter notre adversaire, puis d’envisager une victoire à Saint-Symphorien. »

David Fleurival : « Nous avons déjà envie de faire un gros match pour améliorer notre situation. Mais penser au coach peut nous donner aussi un supplément d’âme. Nous ferons tout pour lui ramener cette victoire.  Marquer, c’est ce qui nous fait défaut depuis le début de l’année. Lorsque nous aurons réglé ce problème, nous pourrons jouer beaucoup plus libérés et nous inquiéterons davantage nos adversaires. »

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite