Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz au-dessus de la Mayenne

Les Grenats ont parfaitement lancé leur phase retour en battant largement Laval, concurrent direct au maintien, à Saint-Symphorien.
Partager cet article :

Au coeur d'un hiver rigoureux, les Messins se sont offert un après-midi ensoleillé sur leur  pelouse face aux Tangos de Philippe Hinschberger. Appliqués et efficaces, ils engrangent un succès précieux tant sur le plan comptable que psychologique et rejoignent leur adversaire du jour au classement avant d'affronter Istres, autre formation en difficulté cette année.

Des deux plus mauvaises attaques de Ligue 2, c'est celle de Metz qui s'est réveillée grâce à l'efficacité du duo inédit formé par Rudy Gestede et Laurent Duhamel. Le premier a inscrit son premier doublé de l'année, le second a poussé Balijon à la faute et pesé constamment sur l'arrière-garde de Laval, pourtant très performante pendant la première partie de saison !

L'ouverture du score intervint après vingt minutes bien maîtrisées par les Mosellans. Un corner idéalement frappé par Mahame Traoré sur la tête du géant Rudy Gestede. Malheureux à Troyes, le numéro neuf décroisait cette fois parfaitement son ballon (1-0, 20°). Cette première période était la sienne. Après une seconde tentative, manquée cette fois, sur un centre de Bussmann (26°), il prenait ses responsabilités quand le même Bussmann obtenait un penalty juste avant le repos. Sa frappe du plat du pied offrait à Metz une avance d'autant plus confortable que le fautif Gaëtan Belaud avait été exclu au passage (2-0, 43°).

Les malheurs de Balijon

Les Grenats ne se sont sans doute jamais sentis aussi bien à domicile qu'au retour des vestiaires. Car les Tangos, abattus par les événements, ne relevèrent jamais la tête. Au contraire, les ennuis continuèrent pour leur portier Arnaud Balijon, très malchanceux cet après-midi. L'heure de jeu n'était pas encore atteinte que le numéro 16 alla chercher à nouveau le ballon dans ses filets (3-0, 57°). C'est un centre à ras de terre de Mathieu Duhamel que le gardien mayennais n'était pas parvenu à maîtriser, relâchant le ballon dans ses propres buts.

Comme si cela ne suffisait pas, Tenema N'Diaye, entré en cours de jeu, le mit une nouvelle fois au supplice. Le Malien bénéficia d'un débordement de Cheikh Gueye. Bien placé en retrait, il reprit du plat du pied l'offrande de son compère sénégalais. Et là aussi, Balijon balbutia son intervention (4-0, 75°). Metz savoura son succès jusqu'au bout, en continuant à jouer et à porter le danger devant le but adverse. Avec cette victoire, l'équipe se met sur de bons rails pour attaquer l'année 2011, avec un premier objectif à atteindre : le maintien en Ligue 2 le plus rapidement possible.

A lire également

21fév2024

Actualités

Engagé dans une démarche éco-responsable et de réduction du nombre de véhicules circulant aux abords du Stade Saint-Symphorien, le FC Metz s’est...
Lire la suite

Actualités

Ce mercredi 21 février, à partir de 12h30, suivez en direct le début du point presse de Laszlo Bölöni avant la réception de l'Olympique Lyonnais, à l...
Lire la suite

19fév2024

Web TV

Vous devez accepter les cookies analytiques pour visualiser les videos. Accéder aux paramètres des cookies 19/02/2024 Montpellier - Metz...
Lire la suite