Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Mauvaise soirée...

Défaits à Châteauroux sur un coup-franc (1-0), les hommes de Bijotat ont manqué un penalty. Le score ne doit pourtant pas faire oublier la physionomie d\'un match durant lequel les Grenats auront montré de belles choses, mais où les événements défavorables se sont enchaînés.
Partager cet article :

Tout s'est donc joué autour d'une fâcheuse histoire de coups de pied arrêtés, ce soir au stade Gaston Petit. Fâcheuse, car particulièrement défavorable au FC Metz. Un coup-franc tiré par Anthony Scaramozzino, transfuge de Sedan, repris victorieusement par Amara Baby à la 54e minute, aura donc suffi aux Castelroussins pour réduire à néant tous les efforts entrepris par les Grenats depuis le début de la partie (1-0). Dans la foulée, sur la remise en jeu, Diafra Sakho s'était pourtant débrouillé pour se faufiler dans la surface et se faire faucher par ledit Scaramozzino. Les quelques supporters grenat présents avaient beau croire à un joli coup du sort, Tenema N'Diaye manquait sa frappe sur le penalty et Fernandez n'avait qu'à se coucher pour briser les espoirs messins. Ou comment un match peut basculer en quelques minutes.

Pourtant, oui pourtant, les choses avaient plutôt très bien commencé pour les joueurs de Dominique Bijotat. Pour preuve, Tenama NDiaye avait trouvé le poteau dès la cinquième minute de jeu.Très enlevée, la partie ravissait les 6 000 spectateurs du stade Gaston Petit qui assistaient à un beau spectacle. Dupuis répondait à l'attaquant malien par un superbe retourné qui permettait à Joris Delle de faire apprécier une des parades dont il a le secret (11°). Par la suite, de beaux mouvements en une touche de balle, côté messin, donnaient l'occasion aux attaquants de se procurer quelques situations dangereuses. Mais c'est dans le dernier geste que l'on pêchait chez les Roses d'un soir (22°, 31°, 32°).

A la pause, on se disait que s'ils maintenaient le pressing haut et efficace de la première période, et que si les Castelroussins continuaient à multiplier les approximations dont ils avaient été les auteurs  durant le premier acte, les Messins pourraient certainement emporter enfin leur premier succès à l'extérieur. C'était donc sans compter l'accélération des événements quelques minutes après le retour des vestiaires.

Malgré tout, s'ils manquaient l'égalisation d'un rien sur ce penalty, les Grenats ne se décourageaient pas, loin de là. Peut-être moins dominateurs dans le jeu, forcément moins à l'abri des contres des Bleus et Rouges, les coéquipiers de Romain Brégerie se lançaient néanmoins à l'assaut du but de Fernandez. Tour à tour Sakho (84°), Gestede, très actif dès son entrée en jeu (82°, 86°) et même Ludovic Guerriero en toute fin de match (90°), étaient à deux petits doigts de faire rentrer ce satané cuir au fond des filets.

Rageant, donc, de repartir du Berri avec ce but dans la musette. Rageant, vraiment, de n'avoir pu pousser cette invincibilité porteuse d'espoir à quatre rencontres successives. Rageant, ensuite, d'avoir perdu Kevin Diaz sur blessure dès la quarantième minute. Le jeune joueur prêté par Monaco pourrait être victime d'une lésion aux ligaments du genou gauche. Rageant, enfin, d'avoir terminé la rencontre à dix, Yeni Ngbakoto quittant ses partenaires sur un carton rouge direct à quelques secondes de la fin du match. Il y a des soirs, comme cela, où cela ne veut pas vraiment sourire. Petite lueur positive, toutefois : les Grenats ont montré qu'ils pouvaient faire mieux, beaucoup mieux, et qu'il en fallait peu pour que cela ne se traduise au plan comptable. Allez, le prochain match, c'est quand?

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite