L'attaquant que nous cherchions!

Le FC Metz a enregistré mardi la signature de Tenema N’Diaye, présenté ce midi à la presse. L’international malien correspond parfaitement au profil de joueur recherché par Joël Muller et Dominique Bijotat.
Partager cet article :

Il s’était fait remarquer au cours de la saison 2008-2009 : sous les couleurs du Tours FC tout juste promu de National, Tenema N’Diaye avait inscrit onze buts en Ligue 2 et surtout frappé les esprits. « Max Marty, le manager général de Tours, a été très élogieux à son égard quand je l’ai contacté, a commenté Joël Muller au cours de la conférence de presse. A l’époque, suite à ses deux très bonnes années tourangelles, Tenema avait été recruté par le FC Nantes, qui venait d’être relégué de Ligue 1. » Mais chez les Canaris, la mayonnaise ne prend pas vraiment entre le staff, les dirigeants et l’attaquant malien. « Cette expérience manquée me reste un peu en travers de la gorge, explique Tenema N’Diaye lui-même. Pourtant, je ne regrette rien : je n’avais pas mal débuté, c’est après que cela n’a plus fonctionné. Aujourd’hui, c’est du passé et je préfère regarder vers l’avenir, ici, à Metz. »
« Tenema reste sur cette aventure nantaise qui ne s’est pas déroulée comme il le souhaitait, renchérit le directeur technique messin. Du coup, il arrive chez nous avec un sentiment de revanche : il veut réussir à Metz ce qu’il a manqué à Nantes. » N’Diaye ne dit d’ailleurs pas autre chose : « Je suis vraiment content d’avoir signé au FC Metz. Tout le monde sait que le club est ambitieux et a envie d’avancer. Je sais pourquoi je suis là : pour avoir plus de temps de jeu qu’à Nantes et pour montrer à certaines personnes qu’elles se sont trompées sur moi, que je peux apporter à une équipe. »
Dans ce registre, l’entraîneur messin semble particulièrement satisfait de sa cinquième recrue de l’été. « Nous recherchions un joueur qui soit un buteur, qui puisse pendre la profondeur, qui nous apporte sa vitesse et qui dispose d’une solide expérience, devant le but et en général, explique Dominique Bijotat. Tenema N’Diaye réunit toutes ces qualités. D’autant qu’il a un profil différent de celui de nos autres attaquants et qu’il a cette faculté de pouvoir utiliser le jeu en pivot d’un autre joueur. Son association avec Rudy Gestede pourra être intéressante, mais il a également le potentiel pour jouer avec d’autres attaquants : il s’adapte vite. »
Si le contact avec les dirigeants nantais avait déjà été pris par la direction technique du FC Metz au cours de la saison précédente, l’aréopage jaune et vert avait à l’époque rejeté toute idée de prêt. Cet été, la cellule recrutement du FC Metz est cependant revenue à la charge : « Il nous a simplement fallu attendre l’avis sportif de l’entraîneur nantais, détaille Joël Muller, avant de pouvoir entrer en négociation avec le club et le joueur. Je remercie d’ailleurs les dirigeants nantais qui ont finalement libéré Tenema N’Diaye sans demander d’indemnités de transfert. » De son côté, le joueur a pris soin de prendre conseil auprès de Matheus Vivian, aujourd’hui Nantais, et d’Adama Tamboura, son coéquipier en sélection, avant d’arrêter son choix définitif parmi les différentes propositions qui lui étaient parvenues. « Je crois que j’ai dû appeler Adama tous les jours ! Il n’a pas arrêté de me dire de venir, que le groupe était très bien, qu’il y avait un bon entraîneur et que c’était le club qu’il me fallait. Et je suis heureux d’être là aujourd’hui ! »
Tenema N’Diaye rejoint la Moselle après avoir effectué une préparation complète sous le maillot des Canaris – seul lui manque encore le temps de jeu, lui qui n’a pas participé aux matches amicaux et n’est rentré qu’une mi-temps lors du match de Coupe de la Ligue contre Boulogne. S’il faudra attendre sa qualification officielle avant de le voir évoluer à Saint-Symphorien, l’international malien a déjà hâte d’y être : « Je me souviens très bien des matches que j’ai joués dans ce stade, sourit-il, et je peux vous dire qu’il y avait toujours un grand plaisir à jouer dans une enceinte comme celle-là, devant ce public. » Un public qui devrait apprécier le caractère bien trempé du nouvel attaquant messin, qui s’est d’ores et déjà fixé un objectif de dix à douze buts pour cette saison 2010-2011 et qui affirme sans détour lorsqu’on lui demande ses caractéristiques principales en tant que joueur : « Je n’aime pas perdre ! »
 

A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite