Découvrez les tenues de sortie !

« Je mesure ma chance »

Titulaire depuis deux rencontres, Kalidou Koulibaly assume ses responsabilités. Le jeune défenseur aborde sereinement la réception de Grenoble vendredi.
Partager cet article :

Romain Brégerie suspendu, Nuno Frechaut blessé, Kalidou Koulibaly pourrait presque être considéré comme l’homme de base de la défense messine vendredi prochain face à Grenoble. Le solide défenseur sera très probablement associé en charnière centrale à Fallou Diagne, son aîné de deux ans seulement. Ce serait la première fois que le duo figure dans le onze de départ en compétition.

Malgré son manque d’expérience (il ne compte que huit matches de Ligue 2), le numéro vingt-cinq aborde l’échéance avec calme. « Je mesure ma chance d’évoluer dans un groupe professionnel, explique-t-il. A chaque fois que je rentre sur un terrain je repense à la période où je galérais en CFA2. » Koulibaly est trop heureux de jouer en Ligue 2 pour envisager un passage à l’étage inférieur.

Kalidou, vous avez connu votre première titularisation à Saint-Symphorien face à Tours. Comment l’avez-vous vécue ?

Kalidou Koulibaly : « Il y avait un peu de stress car c’était ma première ! Jusqu’à maintenant, je n’avais été titulaire qu’à l’extérieur. Jouer à Saint-Symphorien est un peu différent, il y a les supporters en plus ! Même si au final, je ne m’occupe pas des tribunes pendant la rencontre, cela change un peu l’avant match. Je me suis bien concentré. J’ai l’habitude de me renfermer un peu sur moi-même avant une partie. Je laisse le soin à d’autres de juger ma prestation. J’ai essayé de faire de mon mieux aux côtés de Romain Brégerie. Au final des minutes, je me sentais de plus en plus à l’aise. Il est plus expérimenté que moi et m’a beaucoup aidé. »

Malheureusement, il sera absent vendredi pour cause de suspension...

K.K. : « Je m’adapterai. Nous sommes préparés à cela. Je peux jouer avec n’importe quel autre défenseur central. Nous travaillons ensemble depuis le début de la saison. D’ailleurs, même lorsque je ne jouais pas pendant plusieurs semaines, je ne suis jamais senti à l’écart. Mes coéquipiers m’ont toujours impliqué. Dans ma tête, c’est comme si j’avais joué tous les matches. Du coup, lorsque le moment vient d’intégrer l’équipe, tout se fait naturellement. Je sais déjà comment je dois me comporter sur le terrain. »

Comment expliquez-vous cette contreperformance à Dijon, une semaine seulement après une victoire probante sur Tours ?

K.K. : « Je ne sais pas, nous avons eu du mal à rentrer dans le match, et ce penalty nous a mis un gros coup derrière la tête. Nous sommes revenus en seconde période avec l’envie d’égaliser. Dans l’esprit, nous pensions même pouvoir l’emporter ensuite. Nous nous sommes sans doute découverts un peu trop et le second but est arrivé très vite. Pour un défenseur, ce genre de match est rageant et décevant. Quand l’équipe encaisse deux buts, on ne peut pas estimer avoir bien fait son travail. C’est la preuve que nous avons encore des progrès à faire au niveau de la concentration et de la rigueur. »

La prochaine rencontre vous oppose à un concurrent direct. Allez-vous l’aborder différemment ?

K.K. : « Nous prenons tous les matches de la même façon. Nous ne sous-estimons personne. Effectivement, il est impératif pour nous de prendre des points face à des concurrents directs. Mais il ne faut pas faire une fixation sur Grenoble. Nous voudrons absolument gagner, comme c’était le cas aussi face aux équipes de haut de tableau. Je ne crois pas que nous allons adopter une façon de jouer fondamentalement différente vendredi. »

Pour finir, quel est votre objectif pour cette fin de saison ?

K.K. : « Jouer le plus possible et faire partie du collectif qui parviendra à éviter au club une relégation. Je suis en fin de contrat au mois de juin, j’espère poursuivre l’aventure. Il y a deux ans encore, j’évoluais dans un club amateur. Lorsque je suis retourné à Saint-Dié, à l’âge de 15 ans, j’espérais simplement pouvoir évoluer au meilleur niveau amateur possible. J’y suis resté trois ans, dont deux en CFA2, avec le simple espoir d’attirer l’attention d’un club de CFA ou National. Alors quand Metz est revenu vers moi je n’ai pas hésité un seul instant. Aujourd’hui, je dois prouver que je peux continuer à ce niveau. »

A lire également

27oct2020

Web TV

27/10/2020 Metz - ASSE, Farid Boulaya Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Gratification

Auteur d'une nouvelle solide prestation face à l'AS Saint-Etienne (2-0), Fabien Centonze figure dans l'équipe type France Football de cette 8ème...
Lire la suite

26oct2020

Gratification

Après la victoire face à l'AS Saint-Étienne (2-0), cinq Messins ont été pré-sélectionnés afin d'intégrer le 11 Type Fans de la 8ème journée de Ligue...
Lire la suite