Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Bijotat : « Je veux une prise de conscience générale ! »

A l’issue de la défaite concédée vendredi soir au Havre, l’entraîneur messin était apparu très remonté et avait annoncé du changement. C’est chose faite avant d’aborder un nouveau déplacement, mardi à Boulogne en match en retard de la quinzième journée.
Partager cet article :

« Je suis quelqu’un de consistant : j’avais annoncé du changement, il y en a eu. » C’est par ces mots que Dominique Bijotat a introduit la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, juste après avoir annoncé la liste des seize joueurs amenés à participer à la rencontre face à Boulogne, mardi au stade de la Libération. Du changement, il y en a effectivement par rapport à la dernière rencontre disputée au Havre : Christophe Marichez, de retour de blessure, réintègre le groupe, tout comme Gaétan Bussmann, Thibaut Bourgeois ou Rudy Gestede, peu utilisés ces derniers temps par le coach messin. A l’inverse, Romain Brégerie, Olivier Cassan ou Gaétan Englebert ne sont pas du voyage, comme Tenema N’Diaye, suspendu pour avoir reçu un carton jaune alors qu’il était sous la menace d’un match avec sursis.

Pour autant, il ne s’agit pas de sanction : « Nous ne sommes plus à l’école, a expliqué Dominique Bijotat, et personne n’est puni. Je souhaite simplement une prise de conscience générale de notre situation. » Dans ce contexte, certains joueurs qui n’ont pas eu souvent l’opportunité de porter la tunique grenat ces dernières semaines devraient avoir l’occasion de rattraper le coup. Mais l’entraîneur messin insiste, ces changements sont réalisés pour susciter une réaction et pousser l’ensemble du groupe vers le haut. « Je veux titiller tout le monde et renouveler ainsi ma confiance à tous les joueurs de l’équipe. J’espère que cela fera évoluer l’ensemble du groupe à un meilleur niveau. » Rassembler, donc, et non pas écarter.

Après avoir vu l’attitude de leur coach évoluer ces derniers jours – l’intéressé le dit lui-même, faute de réaction adaptée à son discours, celui-ci s’est fait plus musclé – les joueurs messins ont également reçu la visite du président Bernard Serin, lundi après-midi à l’issue de leur dernière séance d’entraînement avant le match. « Il est venu faire part aux joueurs de son point de vue par rapport à la situation, a commenté Dominique Bijotat. Il leur a envoyé un message de confiance mais a aussi réclamé, tout comme moi, davantage d’investissement et d’implication. » Dans la matinée, Bernard Serin s’était d’ailleurs exprimé au micro de Direct FM : « Il reste trois matches avant la trêve, et ces trois matches sont très importants, a affirmé le président du FC Metz. De quelque manière que ce soit, il faut désormais aller chercher des points. Le temps n’est pas à jouer ou à se faire plaisir, il est à prendre des points. »*

Dix-neuvièmes du championnat, les Grenats n’auront certes pas la tache facile dans le Pas-de-Calais. L’US Boulogne, relégué de Ligue 1 et qui ambitionne d’y retourner rapidement, pointe à la dixième place de Ligue 2 mais pourrait se rapprocher du bon wagon en cas de victoire face aux Messins. D’ailleurs, s’ils n’écrasent pas leurs matches à domicile et ont déjà concédé quatre nuls à la maison, les Rouge et Noir n’ont encore jamais perdu au stade de la Libération cette saison ! Dominique Bijotat, pourtant, ne part pas en vaincu ; loin de là. « Ils ne dominent pas outrageusement leurs adversaires. Si nous adoptons le bon état d’esprit et si nous y allons avec l’envie de ne rien lâcher, nous pouvons avoir les arguments pour les bousculer. »

Les statistiques, quant à elles, plaident pour un match incertain : tout comme Metz, Boulogne possède une défense solide – la meilleure du championnat ! – mais tout comme leurs homologues lorrains, les Boulonnais connaissent des difficultés offensives – l’USBCO est l'antepenultième attaque de Ligue 2. « Mais, tempère le coach messin, le ballon ne va pas pour autant rester au milieu du terrain ! J’espère que mardi à Boulogne, nous allons bouleverser au moins une partie des statistiques. » Et tant pis si les conditions météo risquent à nouveau de réserver aux vingt-deux acteurs un terrain pour le moins gras : « Il n’y aura pas d’excuse à avoir par rapport à cela, conclut Dominique Bijotat. Ce sont des arguments pour les faibles. »

*Retrouvez l’interview de Bernard Serin par Doriand, mardi à 12h30 sur Direct FM, 92.8.
 

A lire également

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite

30Mar2020

Web TV

30/03/2020 Le zapping des Grenats : saison 2, épisode 2 ! Toutes les vidéos
Lire la suite