Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz tient bon à Tours

Bousculés par des Tourangeaux enthousiastes, les Grenats ont accroché un match nul méritoire (1-1) dans des conditions difficiles.
Partager cet article :

Trois jours seulement après avoir battu Angers sur son terrain, les Messins devaient retourner au combat vendredi soir au stade de la vallée du Cher. Face à eux, le FC Tours, dont le potentiel offensif reconnu s\'est enrichi avec l\'arrivée de Serge Gakpe. Le climat ? Glaciaire. Et la pelouse ? Recouverte de sable, elle est rapidement devenue déroutante pour les acteurs, qui ont eu le mérite d\'un côté comme de l\'autre de jouer au ballon malgré les rebonds capricieux.



Bien qu\'Yvon Pouliquen ait pris le soin de faire tourner, certains de ses joueurs vivaient leur troisième rencontre en huit jours. Le premier quart d\'heure était légèrement à l\'avantage des locaux, qui par leur vivacité posaient des problèmes au onze mosellan. Au bout d\'une vingtaine de minute, la tendance s\'inversa et on vit davantage Metz se montrer dangereux. Victor Mendy (20°) puis Pascal Johansen (23°) eurent des situations de frappe mais ne connurent pas de réussite. Puis Jeremy Pied était à la réception d\'un bon centre de Sylvain Wiltord mais son coup de tête passa à côté (27°).



Entre deux formations tournées vers l\'offensive, les occasions se multipliaient. De l\'autre côté Fatih Atik donnait du fil à retordre à Adama Tamboura. Sur une contre attaque, au plus fort de la domination lorraine, c\'est lui qui expédiait une jolie frappe du gauche dans la lucarne de Christophe Marichez (1-0, 32°). Un but cruel pour les visiteurs qui semblaient alors mieux maîtriser leur sujet.



Pascal Johansen, l\'expert

Malgré de nombreuses approximations techniques, générées par l\'état du terrain, les deux formations se rendirent coup pour coup en seconde période et la partie aurait pu basculer d\'un côté comme de l\'autre. C\'est d\'abord Metz qui égalisa suite à un penalty obtenu par Jeremy Pied, plus vif que Romain Genevois. Le frappeur attitré se nomme Pascal Johansen. Et une nouvelle fois, avec beaucoup d\'assurance, il remporta son duel avec le gardien d\'une frappe puissante (1-1, 54°). Cela donna lieu à une fin de partie plutôt décousue.



Les jambes s\'alourdissant de chaque côté, les espaces se multiplièrent et les occasions aussi. Le meilleur buteur de Ligue 2, Olivier Giroud, parvint à se libérer de la surveillance rapprochée du duo Vivian – Frechaut. Dans un angle impossible, il trompa Christophe Marichez qui fut sauvé par son poteau (62°).



Dans l\'autre surface un défenseur tourangeau priva Jeremy Pied, décalé par Sylvain Wiltord, du second but messin (67°). Et si Atik (70°) puis Giroud (80°) sollicitèrent Marichez, la balle de match revint à Nuno Frechaut. Sur un coup-franc de Pascal Johansen, le Portugais pensa sans doute marquer de la tête... mais Romain Salin se montra décisif sur sa ligne (87°) ! Un manque de réussite qui ne suffit pas à laisser des regrets aux Messins. Il n\'était pas évident d\'éviter la défaite face à cette belle équipe de Tours. Quatre points en deux matches à l\'extérieur : la moyenne est bonne. A Dijon, la semaine prochaine, Metz peut encore l\'améliorer !

A lire également

06juil2022

Actualités

Arrivé en Moselle l’été dernier, Danley Jean Jacques a prolongé de deux saisons son contrat qui le lie au FC Metz, avec qui il est désormais lié...
Lire la suite

Album photos

À l'issue de la séance de ce mercredi matin, les Grenats se sont retrouvés autour d'un barbecue. Un déjeuner placé sous le signe de la convivialité...
Lire la suite

05juil2022

Actualités

À l’occasion de son troisième match de préparation de l’été 2022, le FC Metz affrontera l’ESTAC. Le coup d’envoi de cette rencontre amicale sera...
Lire la suite