Imaginez avec nous le FC Metz de demain !

Metz reste à quai

Auteurs d\'une bonne première mi-temps, les Grenats ont manqué de jus lors de la seconde pour venir à bout d\'une équipe de Brest combative et disciplinée.
Partager cet article :

Après de longues semaines l'équipe messine retrouvait son public contre Brest mardi soir. L'adversaire proposé par le calendrier était à la hauteur de ses retrouvailles. Surprenants deuxièmes de Ligue 2, les Bretons ont confirmé leur statut d'équipe de tête en offrant à Metz une solide opposition. Il a manqué un peu de peps aux Messins pour décrocher une victoire qui n'aurait pas été imméritée. Au cours des quarante-cinq dernières minutes, les hommes d'Yvon Pouliquen ont peiné à inquiéter le gardien adverse Steeve Elana.

Pourtant, la première moitié de la rencontre fut largement à leur avantage. D'abord bousculés par la hargne des visiteurs, les Grenats ont progressivement pris le dessus. Sous l'impulsion d'un Vincent Bessat revigoré par son récent doublé, les offensives messines se faisaient de plus en plus nombreuses. Victor Mendy (8° et 18°) parvint deux fois à percer la défense. Frédéric Biancalani fit trembler Brest d'une frappe lointaine pleine de spontanéité (23°). Mais dans l'ensemble, Steeve Elana fut assez peu inquiété au regard de la domination messine dans le jeu.

Les Brestois ne manquent malgré tout pas d'idées. L'équipe d'Alex Dupont est en pleine confiance et l'a montré à plusieurs reprises en jouant crânement sa chance. On retrouva régulièrement le duo Romain Grougi – Nolan Roux. Le premier à la passe, le second à la finition. Mais Christophe Marichez dut surtout s'employer sur un coup-franc puissant du premier nommé juste avant la pause. Ce gros point fort des Bretons ne leur a pas permis de marquer cette fois. En dedans sur les phases arrêtées à Lyon et Istres, les Messins se sont, cette fois, montrés beaucoup plus solides dans ce domaine.

Malheureusement, les attaques messines perdirent de leur percussion par la suite. Brest, qui avait laissé passer l'orage, en profita pour revenir dans la partie et aller inquiéter la défense mosellane. Benoit Lesoimier, notamment, faillit marquer un des plus jolis de la journée au terme d'un numéro solitaire époustouflant (61°). Pas de quoi ébranler les fondations messines. A défaut de renouer avec la victoire les hommes d'Yvon Pouliquen ont signé un premier match cette année sans encaisser de but. Face au leader caennais, lundi prochain, ils auront sans doute recouvré leurs forces pour offrir un beau spectacle.

A lire également

06Mar2021

Le Match

Jour de premières dans le Nord pour plusieurs de nos Grenats ce samedi ! En marge d’une qualification sur la pelouse de Valenciennes en Coupe de...
Lire la suite

05Mar2021

Web TV

05/03/2021 Valenciennes - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite