Abonnez-vous pour la Ligue 1 !

Les Grenats surpris à Vannes

Metz a manqué son entrée en Ligue 2 vendredi soir. Battus par une équipe de Vannes efficace et volontaire, les hommes d'Yvon Pouliquen devront montrer un autre visage dans les semaines à venir.
Partager cet article :

Bienvenue en L2. Si les Grenats avaient oublié de quoi ce championnat était fait, ils ont reçu un sérieux rappel à l'ordre à l'occasion de cette première journée, au stade de la Rabine. Le Morbihan ne leur avait pas franchement réussi l'an passé, ce fut encore pire cette fois, puisque Metz en est reparti bredouille, sans que sa prestation ne comporte beaucoup de motifs de satisfaction.

Il est vrai que le sort ne s'est pas montré clément avec l'équipe mosellane. Juste après le premier quart d'heure, qui fut plutôt en son avantage, elle encaissa un but sur la première occasion adverse. Sur le côté, Samaritano prenait le meilleur sur Brégerie et centrait à destination de Gimbert. L'attaquant breton réussissait une superbe bicyclette (1-0, 15°). Metz, au milieu de terrain, réussissait à faire circuler le ballon, mais ne parvenait pas à se montrer dangereux.

A l'inverse, Vannes faisait souffrir l'arrière garde messine régulièrement, notamment grâce à la vitesse de ses deux ailiers Samaritano et Reset. Le second faillit d'ailleurs doubler la mise suite à un déboulé de Christophe Avezac (30°). Dès le retour des vestiaires, la situation s'aggrava pour les Grenats. D'entrée, Gimbert profita d'une erreur de la défense visiteuse pour battre Marichez de près (2-0, 48°). Puis Vincent Bessat écopait d'un second carton jaune synonyme d'expulsion.

A dix contre onze, remonter deux buts à l'extérieur tient de l'exploit. Celui-ci n'a pas eu lieu, malgré les entrées en jeu de Momar N'Diaye et Jeremy Pied. Reset manqua même d'ajouter un troisième but. Mais cette fois Christophe Marichez fut le plus fort (65°). Ce n'était que partie remise pour les Bretons, qui donnait un peu plus d'ampleur à leur succès dans les derniers instants de la partie. Sur corner, Kamissoko s'élevait plus haut que tout le monde (3-0, 88°). Une soirée à oublier au plus vite.

A lire également

18aoû2019

Web TV

18/08/2019 Renaud Cohade : "Une belle victoire" Toutes les vidéos  
Lire la suite

17aoû2019

Le Match

Une semaine après avoir obtenu un précieux point en déplacement sur la pelouse du RC Strasbourg (1-1), le FC Metz foulait à nouveau les terrains. Et...
Lire la suite