Réabonnement : top départ !

Le manqué de Noël

Battus par la générosité de Colmar, les Grenats quittent la Coupe de France aux tirs aux buts, après une rencontre riche en rebondissements.
Partager cet article :

Deux petits tours et puis s'en va. Bousculé à Colmar, le FC Metz a d'abord répondu de belle manière. Mais l'abnégation des amateurs a fini par prendre le dessus. La séance de tirs aux buts a été fatale aux Grenats, qui pensaient pourtant avoir fait le plus dur en prenant l'avantage au cours de la prolongation, après être revenu du diable Vauvert dans les arrêts de jeu de la partie.

Bien organisés et extrêmement volontaires, les Alsaciens ont offert une belle opposition aux visiteurs, qui peinaient à se montrer dangereux au cours de la première période. Le score de 0-0 à la pause relevait de la plus pure des logiques. Bien malin qui pouvait alors prédire comment le partie se déroulerait par la suite.

Au retour des vestiaires les Messins commencèrent à imprimer leur jeu, trouvant davantage de décalages. Ainsi, on vit Papiss Cissé déborder côté gauche et centrer à destination de Thibaut Bourgeois. Mais le jeune attaquant manqua le ballon d'un cheveu (62°). C'est le moment que choisit Yvon Pouliquen pour lancer Mendy et Bessat dans la bataille. Le premier enchaîna contrôle poitrine – frappe du gauche, sans succès (74°). Comme ils n'y arrivaient pas les Mosellans restaient à la merci d'un coup de folie ou d'un coup du sort. A quelques minutes du terme, c'est ce qui arriva quand Abdeslam Moukhlil vint battre de près Christophe Marichez, profitant d'un moment de flottement dans la défense messine (1-0, 83°).

Johansen prend les choses en main

Originaire de Colmar, Pascal Johansen prit alors les choses en main. Les siens finirent fort la partie et parvinrent à obtenir, dans les arrêts de jeu, un penalty par l'intermédiaire de Victor Mendy. Le numéro huit le transforma sans sourciller (1-1, 90°+2), plongeant un public déchaîné dans le désarroi. Puis il donna l'avantage aux Messins au cours de la prolongation, d'une frappe sèche de 25 mètres dans le petit filet (1-2, 115°). On pensait l'affaire pliée après cette grosse frayeur.

Mais les locaux avaient décidément un moral d'acier. Ils égalisèrent dans la foulée, grâce à un penalty converti par Cédric Faivre (2-2, 116°). Ce fut donc la séance de tirs aux buts qui départagea les deux équipes. A ce jeu, les Messins se montrèrent moins adroits. Matheus Vivian trouva Thomas Aupic sur son chemin, et Romain Rocchi manqua le cadre. Dans le même temps, les Colmariens réussirent toutes leurs tentatives et l'emportent finalement quatre buts à deux. Les Messins vont devoir s'appliquer à limiter les séquelles de cette défaite dans les jours à venir. Dès vendredi, ils se déplacent à Angers avec un objectif de taille : conserver une bonne place au classement afin de passer les fêtes tranquilles.

A lire également

11aoû2020

Album photos

La séance du jour en images !
Lire la suite

10aoû2020

Actualités

Pour leur dernière rencontre amicale avant le retour de la Ligue 1 Uber Eats, les Grenats s’offriront un derby face au RC Strasbourg !  Le coup d’...
Lire la suite

Actualités

Depuis dimanche soir, et jusqu'à samedi, le FC Metz effectuera son stage d'avant-saison à Molsheim. Pour conclure ce stage de préparation, le club à...
Lire la suite