Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Jolie première à Gaston Petit !

Auteurs d\'un match plein, les Grenats ont surclassé Châteauroux et remportent leur première victoire de la saison en déplacement grâce à des buts signés Cissé et Cardy.
Partager cet article :

Avec un trio d'attaque composé de Victor Mendy, Papiss Cissé et Momar N'Diaye, la composition messine faisait honneur au Sénégal. Les deux derniers retrouvaient ainsi une pelouse fréquentée l'espace de quelques mois sous forme de prêt. Avec des fortunes diverses : si Papiss Cissé avait trouvé le chemin des filets sous le maillot berrichon en 2005-2006, Momar N'Diaye n'avait pas eu le loisir de beaucoup le porter l'an passé.

Celui-ci était-il animé d'un esprit de revanche à l'occasion de cette rencontre ? Il n'est pas interdit de le penser puisque dès la cinquième minute N'Diaye se procurait la première occasion. Sa frappe, détournée, venait frapper le poteau de Vincent Fernandez, battu. Cette opportunité ne devait rien au hasard. Car Metz, tout de rose vêtu, entamait très bien ce match et causaient des soucis à l'arrière garde locale. Mais, bien qu'en souffrance dans le jeu, les hommes de Bijotat conservent des arguments offensifs à faire valoir. Les Grenats faillirent en faire l'amère expérience lorsqu'un échange entre Titi Buengo et Kévin Constant plaça Ahmed Kashi en parfaite position. Auteur d'un superbe but à Tours vendredi dernier, le numéro sept expédiait cette fois le ballon dans les tribunes (20°).

Passé cet avertissement sans frais les visiteurs reprirent leur domination. Et si Momar N'Diaye manqua le cadre, sur corner, de la tête (30°), on retrouva quelques minutes plus tard le duo gagnant du moment. Depuis le côté gauche, Victor Mendy adressa un excellent centre à Papiss Cissé. Double buteur contre Guingamp, il reprit le ballon de volée de l'intérieur du pied droit pour l'ouverture du score (0-1, 38°). De quoi ponctuer une première période parfaitement négociée.

En trouvant la faille les premiers, les hommes d'Yvon Pouliquen obligeaient leur adversaire à hausser le ton en seconde période. L'ancien Messin Abdoulaye Baldé entrait dans la bataille et Châteauroux se montrait plus percutant. Mais ces bonnes intentions ne survirent qu'un petit quart d'heure. Gêné par un retour desespéré de Jeremie Roumegous, Pascal Johansen manquait le but du deux à zéro (61°). Et si un coup-franc de Kévin Constant frôla la lucarne (63°), c'est bien Metz qui se montra le plus efficace. Julien Cardy, d'une frappe pure du pied gauche, doublait la mise (0-2, 64°). Ce premier but cette saison lui donna des ailes et il fallut que Vincent Fernandez s'emploie éviter qu'il n'en ajoute un supplémentaire dans la foulée (70°).

Le dernier quart d'heure était l'occasion pour Oumar Sissoko de se réchauffer les gants. Le Franco-Malien finit le travail avec application. Il s'opposa à Titi Buengo, qui avait réussi à prendre le meilleur dans les airs (77°). Puis il repoussa une lourde frappe lointaine de Thiago (82°). Metz n'eut pas à s'en vouloir, cette fois, d'avoir quelque peu désérré l'étreinte. Les Grenats méritaient d'obtenir ce premier succès à l'extérieur. La réduction du score de Titi Buengo, sur corner, tout au bout du temps additionnel, n'y changea rien (1-2, 90°+3). Metz rentre de Gaston Petit le coeur léger !

A lire également

26fév2020

Actualités

Ce jeudi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 15h00. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Web TV

26/02/2020 La séance de dédicaces à Argancy en vidéo ! Toutes les vidéos
Lire la suite

Billetterie

Le FC Metz a remis le couvert pour une seconde édition du Challenge Clubs Mosellans ! Le FC Metz et le District Mosellan de Football se sont à...
Lire la suite