Réouverture de la Boutique Officielle !

Johansen frappe deux fois

Auteur d\'un doublé, Pascal Johansen a volé au secours de ses attaquants face au Havre. Metz l\'emporte deux penalties à zéro et poursuit sa belle série.
Partager cet article :

Drôle de rencontre que ce Metz – Le Havre. D'abord empruntés, les hommes d'Yvon Pouliquen ont su décrocher un nouveau succès en marquant par deux fois sur penalty, malgré quelques très nettes occasions obtenues dans le jeu. Sur le plan comptable, le coup est idéal. Ce résultat place l'équipe normande à sept longueurs derrière les Messins, qui prennent par la même occasion leurs distances sur Nîmes, quatrième à quatre points.

Avec une charnière centrale inédite, composée du jeune Diagne Fallou et de l'expérimenté Nuno Frechaut, le FC Metz débutait la partie prudemment. Le Havre en profitait pour mettre le pied sur le ballon et les Grenats, fébriles, avaient du mal à se mettre dans le bain. Les appels incessants de David Gigliotti, dans le dos des défenseurs, les gênaient considérablement. Ainsi, Walib Mesloub héritait d'un ballon de but, mais Christophe Marichez stoppa sa tentative en deux temps (19°).

Peu à peu, les coéquipiers de Julien Cardy rectifièrent le tir. Victor Mendy, sur con côté droit, donna du fil à retordre aux Havrais. Il faillit trouver Razak Omotoyossi (27°) puis marquer de la tête sur un coup franc de Pascal Johansen (28°). Sur une nouvelle action développée côté droit, Cheikh Gueye obtint enfin un penalty après avoir comploté avec Sylvain Wiltord. Johansen, tireur impitoyable, se chargea de la sentence (1-0, 40°). Dès lors la partie bascula nettement en faveur des Mosellans.

Juste avant la pause, Mendy manqua le but du break (45°). Et dès le retour des vestiaires, Razak Omotoyossi n'eut pas plus de réussite (47°). A chaque fois, il s'agissait d'un face à face avec Johny Placide ! Silvain Wiltord tenta lui sa chance du pied gauche, mais cela ne voulait pas rentrer (58°). Faute d'avoir tué le match, Metz s'exposa à une fin de match douloureuse.

Romain Rocchi, venu renforcer le milieu de terrain, ne fut pas de trop pour contenir les Normands en fin de partie. De nouveau dominateurs, les hommes de Cédric Daury peinaient pourtant à inquiéter le gardien messin. Mieux regroupés, les locaux formèrent jusqu'au terme du match une barrière infranchissable. Seul Mesloub, à nouveau idéalement décalé, eut l'occasion d'égaliser. Mais il subit une nouvelle fois la loi de Christophe Marichez (80°). Vint alors l'épilogue curieux de cette rencontre. Un nouveau penalty fut accordé aux Messins au terme d'une contre attaque pour une faute de Placide sur Johansen. Le numéro huit le convertit, après que le fautif ait été expulsé pour contestation. C'est donc le pauvre Loïc Norber qui encaissa ce second but (2-0, 90°+3). Le stade Saint-Symphorien, soulagé, pouvait fêter ses joueurs, qui se rendront sans pression à Laval, autre concurrent, lundi prochain !

A lire également

16jan2022

Web TV

16/01/2022 Vincent Pajot : "On a montré qu'on était un groupe" Toutes les vidéos
Lire la suite

Album photos

Reims - Metz, l'album photo
Lire la suite

Le Match

Pour ce premier déplacement de l'année civile, les Grenats étaient attendus sur la pelouse du voisin champenois : le Stade de Reims. À l'occasion de...
Lire la suite