Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Amical : Mainz 1-2 Metz

A Mayence, le FC Metz a livré une belle bataille amicale et l\'emporte deux buts à un. De quoi rester dans le bain en cette période de trêve internationale.
Partager cet article :

Atmosphère détendue dans le convival 'Burchwegstadion' de Mainz, vendredi soir. Les grilles grandes ouvertes, Jean-Pascal Singla s'improvisant speaker pour donner la composition messine, l'heure n'était pas à la compétition. Le championnat faisant relâche pour l'un comme l'autre, le FSV et le FC Metz s'étaient donné rendez-vous pour une joute amicale. Rejoints par un peu moins de trois cent supporters dans un stade qui peut en contenir 20 000. L'ambiance s'annonçait bien différente des chaudes rencontres de Bundesliga, un championnat au sein duquel le club local fait mieux que bien figurer puisqu'il est classé sixième, avec un point de plus au compteur que le Bayern Munich...

Pourtant, il ne fallut pas attendre longtemps pour que les choses s'animent sur la pelouse. Les Allemands montrèrent d'entrée leur détermination. Cela se traduisit par un but de Matheus Vivian contre son camp. Le Brésilien était surpris par une frappe du latéral gauche adverse Peter van der Heyden et trompait Christophe Marichez (1-0, 15°). Les Messins réagissaient dans la foulée en utilisant la vitesse de leurs attaquants. Lancé par Papiss Cissé, Victor Mendy avala son couloir droit pour s'en aller égaliser (1-1, 25°). Puis le passeur se mua en buteur sur une action similaire. Mis en orbite par Pascal Johansen, il choisissait à son tour de dribbler Christian Wetklo (1-2, 29°). Metz s'en était sorti proprement.

Ce revirement de situation ne plut guère à l'équipe allemande. Les duels continuèrent donc d'être relativement rugueux. Les Grenats répondirent volontiers au défi physique, ce qui autorisa l'arbitre de la partie à distribuer quelques cartons. Et si Christophe Marichez dut s'employer à deux reprises, la balle de break revint à Victor Mendy juste avant le repos. Le Sénégalais fila encore dans le dos de la défense pour s'en aller défier Wetklo. Mais sa tentative de lob ne surprit pas le gardien allemand (45°).

Vint alors le second acte et sa série de changements de part et d'autre. Largement modifiées, les deux formations poursuivirent néanmoins sur le même rythme. Le FC Metz continua de s'appliquer dans la remontée du ballon et offrit parfois de jolies séquences de jeu. A la finition, Thibaut Bourgeois s'imposa une première fois de la tête, sans succès (60°). Puis il hérita d'un bon ballon mais sa puissante frappe du pied gauche manqua le cadre (73°). De l'autre côté Pascal Johansen y était allé d'un nouveau geste décisif... en dégageant sur sa ligne un ballon qui prenait le chemin de ses filets (69°). Le score resta inchangé jusqu'au coup de sifflet final. Nuno Frechaut, Stéphane Borbiconi et Christophe Marichez, qui revenaient tous trois de blessure, ont tous trois connu une rentrée heureuse. C'était donc une soirée idéale pour les Grenats en Allemagne !

Amical : FSV Mainz 1-2 FC Metz (1-2)
Vendredi 13 novembre, Burchwegstadion de Mainz
Buts de Vivian csc (15°) pour Mainz; Mendy (25°), Cissé (29°)

Avertissements à Metz :
Pied (43°), Mendy (55°), Johansen (56°)

Les équipes :

FSV Mainz : Wetklo (Kleinheider 60°) – Kroner (Riske 46°), Rose (Bungert 46°), Svensson, Van der Heyden – Löw (Grimm 46°), Polanski, Hoogland (Heller 46°), Amri – Grimaldi, Baljak
FC Metz : Marichez (Sissoko 46°) – C. Gueye (Métanire 63°), Brégerie (Borbiconi 57°), Vivian, Biancalani (Zimmer 57°) – Cardy (Fallou 74°), Johansen, Rocchi (Frechaut 57°) – Mendy (N'Diaye 63°), Cissé (Bourgeois 46°), Pied (Bessat 46°)

A lire également

03avr2020

Web TV

03/04/2020 C'était un 3 avril... face au Mans ! Toutes les vidéos
Lire la suite

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite