Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

« Tours ? Un match décisif »

Germano Vailati a fait ses débuts en compétition mardi soir en Coupe de la Ligue à Vannes. Le gardien suisse revient sur la partie et nous raconte ses premiers pas en France ainsi que son intégration au sein de l’effectif grenat.
Partager cet article :

Germano, comment vous sentez-vous au lendemain du match contre Vannes ?

Germano Vailati : « Fatigué et déçu. Quand la victoire est au bout, on oublie vite la fatigue. Dans le cas contraire, elle est beaucoup plus difficile à surmonter. Et puis, c’est toujours rageant de se faire éliminer lors de la séance des tirs au but. D’autant plus que nous avons eu plusieurs fois l’occasion de tuer le match mais nous n’avons pas su le faire. Après, c’est la loterie… »

Est-ce véritablement le hasard, ou le mental joue-t-il dans ces moments ?

G.V. : « En tout cas, les joueurs vannetais ont tous parfaitement frappé. L’équipe était poussée par son public et dans ces cas-là, les joueurs se transcendent et cela appelle la chance. La preuve, sur une des frappes, la balle touche le poteau avant de rentrer dans le petit filet opposé... »

Il s’agissait de votre premier match officiel sous le maillot grenat. Quelles ont été vos sensations au cours de la partie ?

G.V. : « J’ai déjà connu ce type de rencontre durant ma carrière. Ce sont des matches piège. Pour un gardien, c’est toujours très difficile car on n’a pas beaucoup de ballons à jouer. Le plus important est de rester concentré et de ne pas se démobiliser. Il faut également apporter du soutien aux défenseurs, cela s’est bien passé avec Matheus et Damien, qui composaient la charnière centrale. »

Comment percevez-vous le but de Vannes ?

G.V. : « Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce but. Il découle d’un cafouillage dans les seize mètres. Dans ces cas-là, c’est le premier sur le ballon qui a l’avantage. Ceci dit, Vannes a souvent marqué de cette façon cette saison, nous étions prévenus. Les ‘deuxièmes ballons’, c’est une de leurs grandes forces. »

Cela fait désormais plusieurs semaines que vous êtes en Lorraine. Votre adaptation s’est-elle bien passée ?

G.V. : « Parfaitement bien, même si c’est toujours très difficile d’être loin de sa famille. Le mini stage à Carnac m’a d’ailleurs permis de créer davantage de liens avec mes partenaires. Il s’est bien déroulé, ce qui rend notre résultat encore plus rageant car nous n'avons pas été payés de nos efforts. Mais je trouve qu’il y a une très bonne ambiance dans ce groupe et je m’y suis fait de bons amis. »

Désormais, Tours se profile à l’horizon…

G.V. : « Tout à fait. Il va falloir digérer l’élimination et se reconcentrer rapidement. Nous n’avons pas le temps de nous poser des questions, et le peu de temps qui nous sépare du match, nous allons le mettre à profit pour nous présenter à Tours dans les meilleures conditions. Ce sera un match décisif face à une équipe très solide sur ses bases et qui a opéré un très bon recrutement. De toute façon, on n’a plus le choix : il va nous falloir gagner nos matches à domicile et glaner des points à l’extérieur… »

 L’avis de Jean-Marc Rodolphe

Entraîneur des gardiens de buts du FC Metz, Jean-Marc Rodolphe est le mieux placé pour juger la première prestation de celui qu’il prépare depuis plus d’un mois : « Germano a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui. Il a effectué une préparation sérieuse et rigoureuse. Sur ce match, il a apporté ce qu’on attendait de sa part : personnalité, présence, prestance. Il a su rester dans la rencontre du début à la fin malgré des conditions difficiles. En résumé, je dirais qu’il a réalisé une première sortie positive et que ce n’est pas une surprise. »

A lire également

24fév2020

Actualités

Ce mardi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h30. Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

Billetterie

Supporters du FC Metz, si vous souhaitez venir encourager les Grenats à Amiens à l'occasion de la 27ème journée de Ligue 1 Conforama au Stade Crédit...
Lire la suite