Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Quitter 2008 en beauté

Les Grenats se rendent à Troyes vendredi juste avant la trêve hivernale. Compte-tenu de leurs résultats récents, ils savent qu’ils ne doivent pas se manquer. Le rendez-vous a été préparé avec beaucoup d’ardeur.
Partager cet article :

Éliminé de la Coupe de France, le FC Metz en termine avec deux semaines sans compétition. Un laps de temps suffisant pour préparer au mieux sa dernière sortie de l’année. Après la défaite enregistrée contre Angers, il fallait remettre les pendules à l’heure. Les séances ont donc été animées, sous l’impulsion d’un Yvon Pouliquen plus autoritaire qu’à l’accoutumée. « Si les joueurs reproduisent vendredi ce qu’ils ont pu faire à l’entraînement, explique ce dernier, j’ai de quoi être résolument confiant. L’équipe a beaucoup travaillé pendant quinze jours, l’application et la concentration étaient au rendez-vous. Cela s’est ressenti dans les jeux, qui ont été indécis, parfois même à la limite de l’engagement. » Les Grenats ont fait le plein de combativité. Il en faudra pour faire un résultat au Stade de l’Aube et enrayer une mauvaise série à l’extérieur.
C’est à Dijon, lors de la 8ème journée, que Metz a fait honneur à son statut de meilleur voyageur pour la dernière fois. Depuis, cette image flatteuse s’est considérablement ternie. La faute à une fâcheuse série : aucune victoire en quatre sorties. Pour y mettre un terme, leur coach ne jure que par la manière : « Le résultat, c’est pour l’entraîneur ! Et la manière, pour les joueurs. L’équipe est capable de faire de très bonnes prestations, elle l’a démontrée. Lorsque tout le monde y est, il ne peut rien nous arriver. Quelque soit l’adversaire… » Troyes n’est pas n’importe qui. Décevant en début de saison, les Aubois s’est largement repris par la suite. Depuis leur défaite à Saint-Symphorien en Coupe de la Ligue (3-1), ils n’ont été battus que par Montpellier en douze matches, toutes compétitions confondues.
Avec le retour de Matheus Vivian, Yvon Pouliquen dispose d’une option supplémentaire pour composer sa défense centrale. Le Brésilien, touché au dos, n’a pas joué depuis un mois. Mais il pourrait effectuer sa rentrée dans le onze de départ. Bien malin qui devinera, par contre, la composition de l’attaque messine, sujette aux remises en question. Le trident Renouard – Cissé – Mendy s’est pris les pieds dans le tapis face à Angers. Mais il est aussi celui qui a dynamité l’Olympique Lyonnais et le Racing Club de Strasbourg. En appelant Thibault Bourgeois à le rejoindre, le coach messin ajoute une corde à son arc. Particulièrement en vue avec les 18 ans dimanche dernier, le jeune espoir grenat présente un profil de finisseur intéressant par les temps qui courent. Pour offrir un joli cadeau de noël à leurs supporters, les Messins doivent marquer des buts !

Troyes - Metz, 18ème journée de Ligue 2
Stade de l'Aube, vendredi 19 décembre à 20h30
Arbitre : Alexandre Castro
A suivre en direct sur www.fcmetz.com et D!rect FM (92,8 FM) à partir de 20h

A lire également

31Mar2020

Interview

À l'image de ses coéquipiers messins, l'infatigable Habib Maïga a dû mettre sa saison entre parenthèses, confinement oblige. L'international ivoirien...
Lire la suite

30Mar2020

Web TV

30/03/2020 Le zapping des Grenats : saison 2, épisode 2 ! Toutes les vidéos
Lire la suite