Réouverture de la Boutique Officielle !

Pas de vaincu à Nîmes

Après deux défaites hors de leurs bases en Championnat, à Brest puis Clermont, les Messins ont stoppé l’hémorragie en ramenant le point du match nul des Costières. Un résultat équitable compte tenu de l’équilibre des débats.
Partager cet article :

Metz connaît la fébrilité qui a escorté les premières courses, les premières passes et les premières frappes nîmoises en tout début de partie. L’an passé, l’équipe mosellane s’est souvent retrouvée dans cette situation, face au mécontentement de ses propres supporters, en queue de classement. Elle savait l’importance de marquer dès le début. Elle y est parvenue, et sa première demi-heure fut à la hauteur des espérances de son entraîneur.
Accueillis de façon curieuse par le stade des Costières, qui demandait pour moitié des comptes aux dirigeants du club, les Nîmois montraient d’emblée des signes de fragilité. Dominateurs, les Grenats en profitaient pour se créer de belles occasions en déroulant leur jeu. Au cœur de cette bonne période, Pascal Johansen eut le geste juste. D’un plat du pied imparable, il battait Puydebois et marquait son premier but sous les couleurs du FC Metz (0-1, 12°).
Parfaitement engagé, Metz voyait Nîmes revenir peu à peu dans la partie. Il n’y avait toutefois pas de quoi s’inquiéter, les offensives adverses se faisant rares et peu dangereuses. Bien en place, le 4-3-3 messin, idéal pour partir en contre attaque, pouvait lancer ses flèches. Ainsi, Johansen avait l’opportunité de marquer un doublé, mais sa frappe passait au dessus (26°). Puis Renouard était l’auteur d’un superbe enchaînement contrôle orienté – frappe du gauche. Mais la réussite ne vint pas récompenser sa spontanéité (32°).
Dommage, car Metz aurait pu tuer le match et à ce moment là de la partie, il n’y aurait rien eu à dire. Par la suite, les locaux se montrèrent largement plus en vue et méritent amplement de prendre un point. Le tournant de la partie est le geste spectaculaire du numéro onze nimois Boubacar Kébé. Alors que les siens n’avaient pas encore mis Sissoko en danger, ce dernier égalisait d’une puissante reprise acrobatique (1-1, 35°). Bousculés, les Lorrains atteignaient péniblement la mi-temps sans encaisser de second but, malgré les ardeurs retrouvées du public local. Kebe (36°) puis Colloredo (39°) tiraient à côté, tandis que Cheikh Gueye était l’auteur d’un retour salvateur (41°).
La seconde période fut heureusement bien plus calme dans la surface messine. Kebe, au début ; et Bayot, à la fin, manquèrent tous deux les plus belles opportunités des quarante cinq dernières minutes. Les Messins, quant à eux, s’illustraient par un coup de tête décroisé de Victor Mendy, qui ne trouvait pas le cadre (65°). Beaucoup moins décousu, en raison aussi de l'état de la pelouse, qui s'est dégradée au fil des minutes, le second acte confirmait qu’un score de parité était tout à fait approprié pour clôturer les débats. Cela oblige le Club à la Croix de Lorraine à s’imposer vendredi prochain face à Angers. Une équipe qui ouvre le jeu et marque des buts, comme en témoigne son résultat du soir face à Strasbourg (3-3). Cela nous promet un beau spectacle à Saint-Symphorien !

A lire également

30nov2021

Actualités

Formé au FC Metz, et évoluant désormais sous les couleurs de l’AJ Auxerre, Gauthier Hein fait partie des onze nommés pour le Prix Puskás 2021 ! Cette...
Lire la suite

Billetterie

Pour le compte de la 16ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz accueillera le Montpellier HSC, le mercredi 1er décembre à 19h00 au Stade Saint-...
Lire la suite

Web TV

Cette saison, le FC Metz est fier de pouvoir à nouveau compter sur son partenariat avec Nacon. Le sponsor Nacon se situe en bas du dos des maillots...
Lire la suite