Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Objectif atteint !

Les Grenats se sont logiquement qualifiés pour les 16èmes de finale de la Coupe de la Ligue en l’emportant deux buts à un sur leur pelouse. Reims s’est réveillé beaucoup trop tard pour perturber une belle équipe messine.
Partager cet article :

Comme prévu, l’équipe messine présentait un visage inédit au coup d’envoi de la rencontre. Pas moins de quatre joueurs étaient en effet titularisés pour la première fois de la saison : Oumar Sissoko, Guillaume Rippert, Nicolas Farina et… Babacar Gueye. Aligné à la pointe de l’attaque aux côtés de Victor Mendy, l’international sénégalais a montré que le mercato d’été était bel et bien derrière lui et que ses pensées étaient tournées vers le Club à la Croix de Lorraine. Son compère, Papiss Cissé, avait à l’inverse du déclarer forfait en raison d’une entorse à la cheville.

Face à une équipe champenoise timide, sans doute échaudée par ces récentes déconvenues, Metz a dominé le début de partie. D’entrée, B. Gueye trouvait la barre transversale (8°). En fin de premier acte, des débordements de Farina (33°) puis Mendy (42°) donnaient des sueurs froides au Rémois. Pris en contre par Boulogne lors de leur précédente sortie à domicile, les Mosellans étaient décidés à éviter dans le piège tendu par Didier Tholot. Mais il fallut tout de même qu’ils encaissent un but pour retrouver leur efficacité dans la surface de vérité.

Ce but aurait pu leur couper les jambes. Car il fut marqué sur un exploit, rappelant au mauvais souvenir laissé par Boulogne. Au retour des vestiaires, Moimbé décocha une frappe de plus de trente mètres qui vint se figer dans la cage de Sissoko, pris à revers (0-1, 50°). La réaction messine fut parfaite. Quelques minutes plus tard, Laurent Agouazi égalisa de la tête en reprenant un centre de Victor Mendy (1-1, 56°). Puis Cheikh Gueye inscrit l’autre but de la soirée au terme d’une superbe action menée en duo avec Julien Cardy (2-1, 72°).

Il restait à gérer la poussée rémoise de fin de partie. On pouvait craindre que la solidité de l’ensemble messin se trouve altérée par les changements apportés à l’équipe. Il n’en a rien été. L’édifice lorrain ne s’est lézardé que dans les dernières minutes, sans jamais s’effondrer. Car Oumar Sissoko, surpris sur le but rémois, fit alors preuve de la force de caractère nécessaire pour écarter les derniers assauts adverses. Les Grenats pouvaient conservèrent ainsi le droit de continuer leur route en Coupe de la Ligue.

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite