Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Metz, le mauvais air breton

Pris à froid par un superbe but d’Eric Sitruk, les Grenats ont vécu une sale soirée au stade Francis le Blé, où ils n’ont pas réussi à inverser le cours des choses malgré une bonne volonté évidente. Quand rien ne va…
Partager cet article :

Il y a des jours où rien ne fonctionne comme on l’aurait souhaité. En déplacement à Brest, les Messins en ont connu un vendredi soir à l’occasion de la douzième journée de Ligue 2. Défaits deux buts à un, ils ont globalement dominé leurs adversaires du soir mais ceux-ci ont pourtant réussi à briser leur mauvaise série à domicile. C’est la première défaite que concèdent les Mosellans hors de leurs bases cette saison. Elle est d’autant douloureuse que la prestation qu’ils ont livrée ne méritait pas une telle sanction.

Bessat blessé à l’échauffement
Des signes inquiétants avaient accompagné la préparation de cette sortie en bord de mer. L’annonce de l’indisponibilité de Christophe Marichez, tout d’abord, venue s’ajouter aux absences déjà pesantes de Vivian ou Barbosa. La blessure lors de l’échauffement de Vincent Bessat, ensuite, que Julien François remplaça au pied levé. Le début de partie ne fit que confirmer cette tendance. Mendy manqua de peu l’ouverture du score (3°), Sitruk non. Sur l’un de ses premiers ballons, le numéro huit breton partit dans le dos de Cheikh Gueye, se joua de Damien Chrysostome et fusilla Oumar Sissoko (1-0, 7°).
Pour sa première titularisation en Ligue 2, le Franco-Malien n’a pas eu le loisir de se chauffer les gants. Dans la foulée, Agouazi lança parfaitement Mendy dans la profondeur. Déséquilibré de façon suspecte, ce dernier ne trouvait pas le cadre, mais monsieur Chaoui n’y voyait rien d’illicite (9°). Cette offensive témoignait du bon comportement de la formation d’Yvon Pouliquen, qui chercha tout le match à refaire son retard. Mais ce n’était véritablement pas son soir.
Lorsqu’ Elana manqua sa relance, Rocchi ne sut en profiter (12°). Puis la tête de Cissé passa à côté du but adverse (38°). Quand Socrier inscrivit le second but de la soirée d’une talonade pleine d’opportunisme (2-0, 51°), on se dit que cela ne pouvait pas tomber plus mal pour les Grenats. Le magnifique but inscrit par Romain Rocchi à quelques minutes du terme de la partie (2-1, 86°), d’une lourde frappe des vingt cinq mètres, n’y changea rien. Après avoir partagé les points sur sa pelouse contre Bastia, le FC Metz piétine encore. Contre Vannes, l’autre équipe surprise de ce début de saison, vendredi prochain, l’objectif est tout trouvé.

A lire également

14mai2021

Actualités

Ce vendredi 14 mai, à partir de 12h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement sur la pelouse du FC Lorient, à l'...
Lire la suite

13mai2021

Web TV

13/05/2021 Le top 5 buts face à ... Lorient Toutes les vidéos  
Lire la suite

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite