Réouverture de la Boutique Officielle !

Coup de frein à Saint-Symphorien

Les Grenats n’ont pas réussi à prolonger leur belle série de victoires. Ils ont manqué de réalisme au cours de la première période et de percussion lors de la seconde face à une équipe rémoise compacte et accrocheuse.
Partager cet article :

La septième journée du Championnat de France de Ligue 2 a été prolifique en buts. L’AC Ajaccio, qui repasse devant le Club à la Croix de Lorraine au classement, a été l’auteur du carton du soir en l’emportant sur Clermont cinq buts à un. Quant à Montpellier et Tours, ils ont tous deux inscrit trois buts sur leur pelouse face à Sedan et Châteauroux.
Revenu auréolé par un double succès de périlleux déplacements dans l’Hérault et le Pas de Calais, le FC Metz n’a pas réussi à se joindre à la fête. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, notamment au cours du premier acte. Mais les attaquants Grenats ont trouvé sur leur route Johan Liebus, la barre transversale… et la malchance.
Papiss Cissé a été le plus malheureux d’entre eux. Hyper réaliste à Lens, où il avait marqué sur sa première opportunité, le Sénégalais a eu les plus belles occasions. Une première fois, il écrasa sa frappe du gauche (12°), avant de voir Liebus s’opposer joliment à sa reprise de volée (21°) puis de manquer le cadre (29°). Au passage, son compatriote Cheikh Gueye aurait pu obtenir un penalty à l’issue d’un débordement tout en vivacité, mais Christian Guillard jugea la charge licite (18°).
Le FC Metz n’avait pas été payé de ses entreprises au cours de cette première demi-heure de domination. La partie allait ensuite peu à peu changer de physionomie. Au fil des minutes, Reims prit confiance grâce à une bonne assise défensive. L’équipe de Didier Tholot avait retenu la leçon du match de Coupe, elle ne laissa que très peu de place aux Grenats. Babacar Gueye faillit pourtant trouver la faille mais la transversale renvoya sa frappe du gauche (51°). Malgré les entrées de Victor Mendy, Romain Brégerie et Sébastien Renouard, les siens ne parvinrent plus à se montrer suffisamment dangereux, en dépit de deux coups francs cadrés par Barbosa et Cardy en fin de partie.
« Cette rencontre est un peu à l’image des matches de Tours et de Boulogne où nous avons manqué d’efficacité à domicile, analysa Yvon Pouliquen. Mais contrairement à ce dernier, nous ne nous sommes pas désorganisés et n’avons pas laissé d’espaces en contre à notre adversaire. » Cela permet au moins à Metz d’engranger un petit point. Il faut parfois savoir s’en contenter.

A lire également

24sep2021

Web TV

24/09/2021 Metz - PSG, Boubakar Kouyaté Grenat du match ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Ce vendredi 24 septembre, à partir 11h45, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti et Lamine Gueye avant le déplacement au Stade...
Lire la suite

Discipline

Expulsés mercredi face au Paris Saint-Germain, Frédéric Antonetti et Dylan Bronn ont écopé de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le...
Lire la suite