Découvrez les tenues de sortie !

Joris Delle a mangé son pain noir

Petit évènement de ce début de semaine du côté de Saint-Symphorien, le gardien de but Joris Delle s’est entraîné avec le groupe pro. Après une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains de longs mois, il veut rattraper le temps perdu.
Partager cet article :

Il est sans doute le joueur de l’effectif messin le plus pressé que 2008 se termine. Joris Delle avait connu un an 2007 faste, entre sélections en équipes nationales et titre de Champion de France des 16 ans. L’année qui se termine aura été celle des blessures pour ce jeune gardien qui a travaillé dur pour se remettre d’une blessure à l’épaule similaire à celle dont souffre aujourd’hui Christophe Marichez. « Lorsque j’ai appris que j’allai être opéré, se souvient-il, j’ai pris un coup derrière la tête. Je partais un peu dans l’inconnu. Et on sait d'emblé qu’on est arrêté pour six mois avec ce genre de blessure. » Un mois de plâtre et le reste pour revenir à son meilleur niveau.

Aujourd’hui, Delle estime qu’il n’a pas encore retrouvé la pleine mesure de ses capacités. On efface pas six mois d’arrêt d’un revers de la main. Mais il ne ressent aucune gêne à l’épaule et évolue sans retenue. « C’est comme si je n’avais jamais été blessé, se réjouit-il. J’ai déjà pu jouer trois rencontres en moins de 18 ans et nous n’avons pas perdu… même si j’ai encaissé trois buts. » Il n’a pas non plus perdu ses instincts de gardien. Une cicatrice sur sa tête, souvenir d’une sortie dans les pieds qui a mal tourné, en témoigne. Joris était d’ailleurs allé se faire rafistoler la caboche quelques semaines seulement après être passé chez le dentiste. Souvenir d’une sortie dans les pieds qui avait, aussi, mal tournée…

S’il est aujourd’hui loin de pouvoir aller titiller les ‘gardiens pro’, l’un de ses objectifs cette saison, Delle est sur la bonne voie. Dans un premier temps, il ne veut rien d’autre que jouer un maximum de matches. « Je dois accumuler les rencontres pour retrouver mes sensations. Peu m’importe avec quelle équipe. Le fait que je sois encore sélectionnable en 18 ans est donc plutôt une aubaine pour moi. Après, bien sûr, j’espère jouer avec la CFA autant que possible cette année. » Un niveau auquel il n’a évolué jusqu’à maintenant qu’à deux reprises. Et qu’il devra fréquenter pour être de nouveau appelé en équipe de France. Les 19 ans ont une Championnat d’Europe au programme…

En restant immobilisé, Joris Delle sait qu’il a perdu du temps mais aussi du terrain. Sur Romain Ruffier, avec qui il bataille depuis plusieurs saisons, et Oumar Sissoko, dont les débuts en Ligue 2 n’ont pas pu le laisser insensible. « Je pense qu’entre nous trois, chacun peut prendre la place de l’autre. Être mis en concurrence ne me pose aucun problème. Je vis cela au quotidien depuis des années. Qu’Oumar ait pu faire ses débuts me fait plaisir. Lorsque je suis arrivé au club, à l’âge de treize ans, je dois avouer qu’il m’impressionnait ! Je le voyais aller chercher des ballons en lucarne, je me demandais comment il faisait… En tout cas, il n’a pas changé. Il est toujours le même. » Joris aussi. Avec quelques mois en plus. Une éternité lorsqu’on regarde les autres jouer. Qui n’est peut-être qu’une péripétie dans sa carrière à venir.

 L’avis de Jean-Claude Nadon, entraîneur des gardiens du Centre de Formation
« C’est un immense plaisir que de retrouver Joris sur les terrains. Il a tout de même été indisponible pendant six mois. On a le temps, au cours d’une telle période, de se poser beaucoup de questions et de gamberger. Il est d’abord un garçon intelligent, bosseur, qui a envie de réussir dans le football. Il sent bien qu’il a perdu du temps et a envie de le rattraper en faisant des séances supplémentaires. Cela nuit à ses performances, le risque qu’il aille trop vite existe. Compte tenu de ce qu’il a vécu, il faut quasiment qu’il reprenne les bases de son rôle, car un gardien a besoin de repères. Pour cela, il lui faudra aussi se montrer patient. L’important est qu’il soit près lorsque son heure viendra. »

A lire également

30oct2020

Communiqué officiel

Suite à l’évolution de la crise sanitaire, et conformément aux règles de confinement imposées en France jusqu’au 1er décembre 2020, les deux...
Lire la suite

Actualités

Le Restaurant Tifo s’invite chez vous et vous propose ses plats à emporter afin de vous apporter un peu de réconfort et de chaleur italienne durant...
Lire la suite

Actualités

La famille grenat s'agrandit. Le FC Metz tient à souhaiter la bienvenue à Ethan Olivier, né ce 29 octobre 2020 et fils de Robin Olivier,...
Lire la suite