Imaginez avec nous le FC Metz de demain !

Une semaine d'enfer

Défaits sur leurs terres contre Lille, les Grenats ont un défi de grande envergure à relever pour effacer ce revers. Ils se déplacent mercredi à Monaco et recevront Paris samedi. Deux ténors également avides de lancer leur saison.
Partager cet article :

Trois matches en sept jours. Le calendrier n’a pas épargné le promu messin pour ses premiers pas au sein de l’élite. Trois matches en sept jours, et des adversaires qui ne figurent pas, à priori, parmi les concurrents du Club à la Croix de Lorraine dans la course au maintien. Le LOSC, remodelé mais pas ramolli, a déjà pris la mesure de Metz à la faveur de corners qui hantent encore les nuits mosellanes. Et voilà que se dressent l’AS Monaco et le Paris SG, deux clubs phares du championnat français à la recherche de leur luxe d’antan.
Depuis son exceptionnel parcours en Ligue des Champions sous les ordres de Deschamps en 2004, le club princier n’est plus parvenu à se hisser dans le haut du classement de Ligue 1. Son ambition naturelle est de le retrouver, même si le début de saison réalisé par l’équipe de Ricardo n’est pas très clinquant pour l’instant. « Cela reste une équipe redoutable lorsqu’on la laisse respirer un peu, observe De Taddeo. Il ne faudra pas leur laisser dix centimètres. Koller reste Koller, Piquionne reste Piquionne…» Meriem ne sera pas Meriem, en tout cas. L’ancien Sochalien, touché à la cuisse, a déclaré forfait de même que Lucas Bernardi. Deux absences de taille, certes, mais le groupe monégasque a tout de même fière allure.
Metz, de toute façon, s’est mis dans la peau de l’outsider. Sa feuille de route et cette fameuse différence « sur le papier » ne lui permettent pas autre chose. Au stade Louis II, il sera essentiellement question de progression par rapport au match de Lille. Les coups de pieds arrêtés ont, à ce titre, fort logiquement occupé la séance d’entraînement du jour. « Tout va plus vite en Ligue 1, explique De Taddeo. Mais je ne pense pas que nous soyons les seuls à avoir ce genre de problèmes. Les joueurs ont tendance à oublier certains réflexes sur les phases défensives, des petits principes qui ont de lourdes conséquences. » Dans l’espoir de solidifier sa défense sur ces phases de jeu spécifiques, le coach messin a préféré faire de nouveau appel à Christophe Marichez, dont les automatismes avec l’arrière garde messine sont plus aiguisés.
De Taddeo, s’il a également renouvelé sa confiance aux 18 joueurs sélectionnés pour Metz – Lille, n’a laissé aucune indication quant au dispositif qu’il emploierait pour contrer l’ASM. Le 4-5-1 déployé s’est révélé positif sous divers aspects et offre des perspectives nouvelles. Mais l’homme fort des Grenats n’exclue pas de repasser à cinq. Prendre ses premiers points sur le Rocher aurait en tout cas des vertus régénératrices idéales, trois jours avant de recevoir le club de la capitale. « Nous allons à Monaco pour nous ‘arracher’, prévient De Taddeo. Contre Lille, nous nous sommes battus, nous ne les avons pas laissé jouer. Nous sommes revenus au score, cela signifie que nous sommes capables d’embêter pas mal d’adversaires. » Même Monaco, même Paris.

3ème journée de Ligue 1, Monaco – Metz
Stade Louis II, mercredi 15 août à 20h30
Arbitre : Monsieur Piccirillo
Match à suivre en direct sur D!rect FM (92,8 FM) et www.fcmetz.com à partir de 20h
Metz : D!rect FM 92,8
Forbach : Radio Jerico 101,3
Sarrebourg : Radio Jerico 91
Pays du Saulnois : Radio Jerico 97,4
Thionville : 103,4

A lire également

05Mar2021

Web TV

05/03/2021 Valenciennes - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite

Actualités

Le moment est venu de compléter sa collection de figurines à l’effigie des Grenats et à assembler chez soi !  Pour cela, rien de plus simple : il...
Lire la suite