Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Un succès pour démarrer

Metz ne pensait pas devoir attendre si longtemps pour obtenir sa première victoire. En retard sur leur feuille de route, les Grenats aimeraient bien attaquer par un bon Bordeaux. Celui de Laurent Blanc semble appartenir à cette catégorie.
Partager cet article :

Avant de devenir l’imperturbable et élégant défenseur central que tout le monde connaît, celui des Bleus Champions du Monde en 1998, Laurent Blanc a débuté sa carrière au poste de milieu de terrain offensif. Plus que quiconque, l’actuel entraîneur des Girondins doit comprendre les problèmes éprouvés actuellement par son ancien camarade de promotion Francis De Taddeo. Ce dernier en manque cruellement, depuis quelques semaines, de ces joueurs capables de créer des décalages par leur vision du jeu, leur qualité de passe ou leur technique. S’il en avait eu un de plus sous la main au moment de composer son groupe, il aurait d'ailleurs peut-être laissé de côté Cédric Barbosa, tout juste remis d’une lésion musculaire contractée lors de ses premiers pas en Grenat. Au lieu de cela, l’ex-Troyen figure bien parmi les 18. Il prendra place sur le banc des remplaçants et pourrait entrer en jeu pour « apporter sa fraîcheur en fin de match ».
Contraint d’improviser depuis que le coup d’envoi de la Ligue 1 est donné, le coach messin avait sans doute espéré meilleurs débuts. Mais il conserve une confiance certaine en son groupe malgré les mauvais résultats enregistrés jusqu’à maintenant. « Au cours des séances d’entraînement, commente-t-il, je ne vois pas de paresse. Je vois des joueurs révoltés qui ont envie que cela cesse. Chaque jour, ils se font violence pour que nous puissions nous améliorer. Ils ont bien conscience qu’il n’y a pas un si gros écart entre eux et leurs adversaires. » Pour le moment, le trou au classement n’est pas fait. Mais il est plus que temps de commencer à engranger des points, par lot de trois si possible. Avec un nul en cinq matches, le FC Metz est dans une peu flatteuse position et débute donc sa course au maintien avec un handicap.
Les effets bénéfiques d’un succès à domicile seraient donc multiples. En plus d’évacuer les doutes naissant dans l’esprit des joueurs, ceci permettrait de faire à nouveau plaisir au public de Saint-Symphorien. Celui-ci n’a en effet plus vu son équipe l’emporter depuis le bouillant Metz – Le Havre du 27 avril dernier. La bonne prestation réalisée face au Paris SG doit servir de base aux Grenats. « Nous avons revu la partie avec les joueurs lors d’une séance vidéo, indique De Taddeo. Elle contient beaucoup de choses positives. D’autres le sont moins et nous ont probablement empêché de gagner. Mais nous sommes tout de même parvenus à empêcher notre adversaire de jouer tout en nous procurant des possibilités de marquer. Nous n’avons pas su les saisir ce soir là. Il faut que contre Bordeaux, ce soit le cas. » Il est vrai qu'avec un petit but marqué, Metz est aussi dernier au challenge de l’offensive. La Ligue 2, c’est bel et bien du passé !

A lire également

10mai2021

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Alexandre Oukidja, portier du club à la Croix de Lorraine, sera l'invité du "Graoully Mag" de Vià Moselle TV ce lundi 10 mai 2021 à 18h30 !  Rendez-...
Lire la suite

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, la réaction des coaches Toutes les vidéos
Lire la suite