Metz - Clermont, je réserve ma place

Un difficile apprentissage

Le FC Metz a été battu par Lille pour sa première à domicile cette saison. Deux corners sont venus ruiner les efforts mosellans. Après l’égalisation de N’Diaye, à quelques minutes de la fin, on pensait pourtant que la récompense était venue…
Partager cet article :

Sale journée pour le Club à la Croix de Lorraine. Dans l’après-midi, l’équipe B dirigée par José Pinot faisait ses débuts en Championnat de France Amateur contre Besançon et chutait lourdement (défaite 3-1). En fin d’après-midi, les hommes de Francis De Taddeo n’ont pu effacer ce premier revers dominical. Malgré une débauche d’énergie remarquable, ils ont laissé échapper la victoire aux Lillois, efficaces et opportunistes à souhait. Et ce malgré une égalisation arrachée par Momar N’Diaye à quelques instants du terme de la partie. De quoi nourrir pas mal de regrets.
Les coups de pieds arrêtés, qui constituaient plutôt une force l’an passée, sont devenus un problème. Ce sont effet deux qui permirent aux Lillois de trouver la faille, alors que leurs offensives dans le jeu furent rarement source de danger. Après que Renouard puis Agouazi aient manqué d’un centimètre l’ouverture du score, le Brésilien Bastos rappelait le public messin au bon souvenir du corner rentrant qu’il avait infligé à Bonnefoi en janvier dernier. Sa première tentative semait le trouble dans la surface messine, la seconde terminait directement au fond des filets de Trivino, préféré à Marichez (0-1, 20°).
Organisés en 4-5-1, les Mosellans eurent du mal à percer la muraille nordiste. Mais ils ne perdirent jamais espoir, notamment au cours d’une seconde période qu’ils dominèrent globalement. Wilmer Aguirre, titularisé en pointe, causa quelques tourments à la défense adverse. Le Péruvien faillit être récompensé, mais sa frappe puissante ne trouva pas le cadre (75°). Metz, par ailleurs, procédait souvent par de longs ballons. Agouazi faillit en profiter une première fois, avant que Momar N’Diaye n’inscrive son premier but de la saison. Un long ballon de Malick Diop parvenait au jeune Sénégalais qui ne se posait pas de question et frappait sans contrôle (1-1, 85°).
Dans une fin de partie décousue, le dernier mot revint pourtant aux coéquipiers d’Obraniak. Un ultime corner était reprit par Maric au second poteau et finissait dans la cage messine malgré le retour désespéré de Strasser (1-2, 90°). Un bien cruel épilogue pour la jeune troupe messine qui a jeté toutes ses forces dans la bataille. La suite des opérations s’annonce délicate. Cette semaine, les Grenats se rendront en effet à Monaco mercredi avant de recevoir le Paris Saint-Germain samedi prochain.

>> Elisez l'homme du match

A lire également

21avr2024

Actualités

Enchaînons à domicile, ensemble !  Après la belle victoire de nos Grenats sur la pelouse du Havre (0-1), les Messins retrouveront Saint-Symphorien le...
Lire la suite

Le Match

Quelques jours après un joli succès obtenu à domicile, face au RC Lens (2-1), le FC Metz était attendu en Normandie afin d'y affronter Le Havre,...
Lire la suite