Réouverture de la Boutique Officielle !

Un coup dans l’eau

Les Messins voulaient réussir leurs retrouvailles avec Saint-Symphorien. Malgré une débauche d’énergie importante et un bon nombre d’occasions, ils n’y sont pas parvenus. Car Monaco a été plus habile, profitant de la moindre erreur.

Partager cet article :

Pour sa première à domicile, Yvon Pouliquen voulait du jeu, des occasions, des buts. Le nouvel entraîneur des Grenats a eu tout cela, mais pas toujours dans le sens où il l’espérait. Auteurs d’un bon début de match, ses hommes se sont effondrés en deux petites minutes, à la demi-heure de jeu. Pris à revers par Menez (0-1, 29°) puis Piquionne (0-2, 31°), l’arrière-garde mosellane affichait une fébrilité qu’on espérait envolée avec la nouvelle année. Mais c’était oublier les dires du technicien breton. Celui-ci n’avait pas oublié de préciser que le chemin de la guérison serait long. Et la claque infligée par l’AS Monaco pourrait bien augmenter la distance…
Heureusement, la bonne volonté et l’ardeur manifestées par le onze messin pour porter le danger sur le but de Roma sont de nature à valider la démarche du staff technique. Ce malgré l’ampleur du score et de la mauvaise série en cours. Au retour des vestiaires, les Grenats, dynamisés par les entrées de Momar N’Diaye et Wilmer Aguirre, ont réussi à déséquilibrer leur adversaire. Cela a permis au second d’inscrire, de la tête, sur un centre du premier, le but de l’espoir (1-2, 53°). Un espoir vite éteint par une contre-attaque meurtrière conclue par Jeremy Menez (1-3, 62°).
La flamme, rallumée par le Péruvien, résistait faiblement à ce nouveau coup du sort. Les offensives mosellanes se poursuivaient mais le cœur n’y était plus vraiment. Le FC Metz ne pouvait plus se relever, même s’il plaisait parfois à son public, indifférent au tableau d’affichage, lorsqu’il allait de l’avant. Les risques pris, ce soir, n’ont pas reçu de récompense. Serge Gapké, au contraire, profita une dernière fois des espaces à disposition de sa formation pour enfoncer le clou d’une jolie frappe lointaine (1-4, 85°). Le calendrier laisse peu de temps aux Messins pour se remettre de cette défaite. Ce n’est peut être pas un mal, il faut se mobiliser afin de faire bonne figure au Parc des Princes, dès mercredi prochain.

A lire également

18sep2021

Le Match

Une semaine après le deuxième revers de la saison, face à l'ESTAC Troyes (0-2), les Grenats étaient une nouvelle fois de sortie. Un derby chez le...
Lire la suite

16sep2021

Actualités

Kevin Lejeune, Team Manager de l'équipe professionnelle, sera l'invité du "Graoully Mag" de Moselle TV ce jeudi 16 septembre à 18h30 ! Rendez-vous...
Lire la suite