Réouverture de la Boutique Officielle !

Non au racisme, non à la défaite

Le FC Metz s’est fait peur mais l’a finalement emporté à Saint-Symphorien devant Caen par deux à un. Les buts ont été inscrits par les Sénégalais Malick Diop et Babacar Gueye sur penalty. De quoi dire non au racisme… et non à la défaite !

Partager cet article :

Une incertitude planait, la veille, sur la participation d'Eric Cubilier. Celle-ci a durée jusqu’au coup d’envoi. D’abord inscrit dans le onze de départ, l’ancien Nantais dut finalement céder sa place sur le flanc gauche à Manuel Corrales. Le dispositif messin n’était pas modifié par ce changement de dernière minute. La formation d’Yvon Pouliquen se présentait en effet dans un 4-4-2 habituel, la confiance envers le duo Gueye – Renouard étant prolongée.
La partie eut d’abord du mal à démarrer, et on ne nota aucune occasion de but durant le premier quart d’heure de jeu. Puis, les Grenats, en blanc ce soir exceptionnellement, commencèrent à se trouver et à porter le danger devant le but de Planté. Babacar Gueye, servi idéalement par Miralem Pjanic, ajusta mal son coup de tête et le gardien caennais s’en saisit (27°). Puis on crut au penalty suite à un déboulé de Cheikh Gueye côté droit. Le centre du Sénégalais semait la panique dans la surface, Pjanic puis Gueye s’effondraient mais Monsieur Moulin choisissait justement de ne rien siffler (32°). Ce n’est que quelques minutes plus tard que Malick Diop trouva l’ouverture, à la suite d’une partie de billard (1-0, 35°). Ce but donna des ailes aux Grenats, et ils eurent par deux fois l’opportunité de faire le break. Malheureusement, Gueye puis Gygax échouèrent dans cet exercice, mis en échec respectivement par Seube et Planté.
Alors que la fin de la première période avait été complètement à l’avantage des locaux, le second acte fut plus nettement en faveur des Normands. Les hommes de Pouliquen, forts de leur but d’avance, finirent par se laisser endormir, peu inquiétés par les offensives adverses qui manquaient cruellement de tranchant. L’entrée en jeu de Jemaa allait fournir au Stade Malherbe le brin de percution qui lui manquait. Après avoir donné un premier avertissement (76°), celui-ci parvint à égaliser d’une frappe sèche imparable (1-1, 79°). Ce coup du sort aurait pu couper les jambes des Mosellans. Heureusement, et c’est un signe de progrès, il n’en fut rien. Immédiatement, ceux-ci parvinrent à reprendre les devants grâce à un penalty transformé calmement par Babacar Gueye (2-1, 84°). Suffisant pour enregistrer une deuxième victoire consécutive à domicile. Même si la maîtrise n’a pas toujours été au rendez-vous, Metz s’est constamment montré dangereux et en a obtenu la récompense. Trois points de plus, ça fait toujours du bien !

A lire également

24oct2021

Le Match

Photo : RC Lens
Lire la suite

23oct2021

Web TV

15/10/2021 Dylan Bronn : "On a les capacités pour aller de l'a... Toutes les vidéos  
Lire la suite