Réouverture de la Boutique Officielle !

Metz garde la tête haute

Malgré la fatigue, les Messins n’ont pas baissé les bras face à Auxerre. Pour ce qui était leur troisième match en une semaine, ils ont partagé les points avec leurs adversaires du soir. Et auraient même pu décrocher la timbale en seconde période.
Partager cet article :

Après deux matches éprouvants, tant par leur intensité physique que mentale, on pouvait logiquement craindre que les Grenats aient un coup de mou au Stade de l’Abbé Deschamps, dans un climat beaucoup plus confidentiel que celui qui a accompagné leur élimination de la Coupe de France. Face à eux, l’AJ Auxerre de Jean Fernandez espérait confirmer un maintien en Ligue 1 qui n’est aujourd’hui pas encore assuré. La faute aux hommes d’Yvon Pouliquen, dont la partie volontaire a privé les Bourguignons d’un succès qui les auraient soulagés.
En première période, peu d’occasions vinrent égailler la soirée du public auxerrois. Un choc aérien entre Bassong et Niculae, qui contraint le premier à céder sa place, donna juste le ton des débats. Ce soir, les coups de têtes seraient à l’honneur. Après la pause, c’est donc par ce biais que Rudy Gestede, aligné seul en pointe, faillit ouvrir la marque à deux reprises. En reprenant un ballon piqué de Gygax au deuxième poteau, puis un bon centre de Bessat en pleine surface. A chaque fois, le grand attaquant messin manqua le cadre, tandis que Niculae, toujours de la tête, trouva dans les arrêts de jeu un excellent Marichez sur sa route.
Il aurait été cruel pour Metz d’encaisser un but à ce moment là de la partie. Car au cours du second acte, ce sont bien les Grenats, en orange pour l’occasion, qui se sont montrés les plus entreprenants. Auxerre a paru émoussé. C’est d’autant plus surprenant que les coéquipiers de Pedretti n’étaient pas en lice en Coupe de France cette semaine. Chafni, pour un geste d'humeur envers Pjanic, et Mignot, pour avoir discrètement marché sur le talon de Gygax, auraient même pu voir rouge.
Malgré la grosse déception qu’a représenté le quart de finale de Gerland, la lanterne rouge continue en tout cas de jouer son rôle d’arbitre sans tricher. Contre Saint-Etienne, la semaine prochaine, il sera à nouveau question de ne pas fausser le championnat. Les Verts, en plein boum, entendent bien se qualifier pour l’UEFA. Mais ils savent au moins, à la lumière des prestations lorraines de la semaine, que se déplacer à Saint-Symphorien ne sera pas chose aisée.

A lire également

25oct2021

Web TV

25/10/2021 Lens - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

25/10/2021 Lens - Metz, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite