Réouverture de la Boutique Officielle !

Chalmé sur tous les fronts

Les Girondins de Bordeaux effectuent pour le moment une belle saison. Leur défenseur Mathieu Chalmé, arrivé en provenance du LOSC l’été dernier, ne veut pas s’enflammer, rappelant la priorité : se qualifier pour la prochaine C1.
Partager cet article :

Mathieu, Bordeaux reste sur une victoire en Coupe de France face au Mans (1-0). Quelle analyse faites-vous de cette partie ?

Mathieu Chalmé : « Nous voulions réagir après le non-match que nous venions de produire à Lorient où nous avions perdu 1-0. Notre première mi-temps a été très bonne. Nous avons ainsi pu gérer notre avantage d’un but en seconde période. Même si parfois, nous avons un peu trop reculé, l’ensemble est satisfaisant. Nous avons fourni une heure de bon jeu, c’est intéressant pour la suite. »

Cette saison, vous jouez sur plusieurs tableaux. Quelle importance accordez-vous à la Coupe de France ? On voit parfois des clubs de Ligue 1 la mettre un peu de côté.

M.C. : « On en voit de moins en moins. Si on regarde les compositions des équipes de Ligue 1 le week-end dernier, on s’aperçoit que peu d’entre elles ont choisi de faire tourner. Chacun a pratiquement aligné son équipe type. C’est le signe que cette compétition est prise au sérieux. Pour notre part, l’objectif prioritaire est le championnat et la qualification en Ligue des Champions. Mais nous ne ferons abstraction ni de la Coupe de la France ni de la Coupe de l’UEFA. »

Vous avez rejoint Bordeaux l’été dernier. Il s’agit de votre club formateur mais vous n’aviez pas réussi à passer pro chez les Girondins. Est-ce une forme de revanche pour vous d’y parvenir aujourd’hui ?

M.C. : « Non, je ne l’ai jamais pris comme cela. Certes, ne pas signer pro ici représentait à l’époque une grosse déception. Mais je suis parti avec l’envie de prouver ma valeur aux gens qui n’avaient pas cru en moi. Cela, on le démontre sur le terrain. Pendant cinq ans à Lille, j’ai énormément appris. J’ai connu la Ligue des Champions, la Coupe de l’UEFA ou l’Intertoto, de bonnes places en championnat. J’ai montré certaines choses. Les Girondins, avec d’autres personnes, ont souhaité me récupérer. Tout le monde était d’accord pour qu’on se retrouve. Je pense que c’était écrit comme cela. Pour le moment, ça se passe bien ! »

Pour votre première saison, on peut dire que vous êtes gâté. Tout semble réussir à votre équipe jusqu’à maintenant, qui pratique un beau football et n’est pas très loin de l’OL. Quels sont les points forts de votre formation ?

M.C. : « Les deux coachs qui sont arrivés, Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset, ont fait souffler un vent nouveau. Leur philosophie est adaptée aux joueurs qui figurent dans notre effectif. Chacun a adhéré et a pris conscience des qualités qui étaient les nôtres. Dès lors, les résultats positifs se sont enchaînés et la confiance nous a permis de rester performants sur la durée. Aujourd’hui, nous sommes deuxièmes de Ligue 1 et en lice dans deux autres compétitions. C’est vraiment intéressant en vue de la fin de saison où nous pourrons réaliser quelque chose de bien. »

Barbosa et Chalmé au duelBordeaux peut-il lutter avec Lyon dans la course au titre ?

M.C. : « Aujourd’hui, c’est encore trop tôt pour le dire. Lyon a montré lors du match aller qu’il était plus fort que nous en nous donnant une leçon (ndlr : 10ème journée, 3-1 pour l’OL à Chaban Delmas). Nous étions troisièmes à la trêve et avons grappillé quelques points en plus afin de passer seconds. Mais nous regardons à la fois derrière et devant. Lyon n’est pas très loin mais il est pour l’instant inaccessible car il y a quatre points d’écart et qu’il n’arrive pas souvent que les Lyonnais soient battus. Nous allons essayer de les inquiéter, mais parvenir à conserver cette deuxième place serait déjà très bien. »

Beaucoup de gens espèrent que vous parviendrez à casser l’hégémonie lyonnaise. Le ressentez-vous ?

M.C. : « Oui. Lyon n’a plus de concurrent depuis quelques années et c’est la première fois depuis longtemps qu’il y a un si faible écart de points à cette période de l’année. Nous nous attendions à ce que cela fasse du bruit, le coach nous avait prévenu que nous serions présentés comme le challenger de l’OL. Mais nous le vivons bien. Il reste encore trois mois et demi de compétition, avec les coupes qui vont venir s’insérer dans le calendrier. Les semaines à venir vont être importantes pour nous. Après, au moment de lancer le sprint final, si nous sommes au contact, nous tenterons quelque chose. Mais aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous le permettre. »

Samedi, vous recevez Metz, la lanterne rouge. C’est le genre de match qu’on ne peut pas se permettre de manquer lorsqu’on joue le haut du tableau...

M.C. : « Pour moi, ce sont les rencontres les plus dures à aborder. C’est là que les saisons se jouent, que les points importants se gagnent. La motivation vient d’elle même lorsque vous affrontez de grosses équipes. Et lorsque vous recevez Metz, qui est mal en point, vous pouvez avoir l’impression que cela va être facile. D’ailleurs, autour de vous, tout le monde le pense. Mais ce ne sera évidemment pas le cas. Les Grenats restent sur un bon résultat et viendront avec l’ambition de faire un bon coup ici. La dernière fois, ils ont bien réussi à nous battre en Coupe de la Ligue… »

Juste après, vous jouez en seizièmes de finale de Coupe d’Europe contre Anderlecht. Il s’agit d’une affiche très attrayante. Les joueurs bordelais ne risquent pas d’avoir déjà l’esprit tourné vers cette rencontre ?

M.C. : « Non, je ne pense pas. Nous avons un effectif suffisamment riche pour faire tourner. Aujourd’hui, nous sommes fixés sur le match de Metz. Et après, nous aurons tout le temps de nous pencher sur la coupe UEFA. D’autant que notre priorité reste le championnat. »

Pour finir, un mot sur votre adversaire du week-end. Avez-vous vu des images de sa qualification à la Meinau ?

M.C. : « J’en ai vu quelques unes en effet. Les Messins n’ont plus rien à perdre et commencent à reprendre confiance en eux. Ce match de Strasbourg a aussi montré que la chance commençait à tourner, vu la façon dont ils ont inscrit le premier but. Nous avons reçu un premier avertissement en Coupe de la Ligue, nous savons ce qu’il ne faut pas faire. A nous d’être concentrés afin de prendre ces trois points qui sont très importants. »

A lire également

18oct2021

Actualités

Après cette 10ème journée de Ligue 1 Uber Eats face au Stade Rennais, un jeu complet de maillots a été mis aux enchères sur la plateforme ...
Lire la suite

Album photos

Metz - Rennes, l'album photo
Lire la suite

Web TV

18/10/2021 Metz - Rennes, le résumé vidéo Toutes les vidéos  
Lire la suite