Réouverture de la Boutique Officielle !

Ca y est !

Ce ne fut pas toujours très académique, mais les Grenats l’ont fait ! Ils sont allés chercher à Caen leur première victoire de la saison. Rapidement menés, ils ont réussi à retourner la situation. C’était moins une !
Partager cet article :

Les nerfs des 17883 spectateurs du stade Michel D’Ornano ont été mis à rude épreuve, ce soir à l’occasion du duel de mal classés entre Metz et Caen. Les deux promus se sont livrés une partie très ouverte et riche en occasions de buts. Un nombre important d’opportunités qui tient autant à la fébrilité de leurs défenses respectives qu’à leur engagement offensif. Au final, ce sont les hommes de Francis De Taddeo qui ont empoché les trois points. C’est la première fois que cela leur arrive cette saison. C’est même la première fois depuis leur succès face au Havre en avril dernier, qui leur avait permis d’être sacrés Champions de Ligue 2…
Pourtant, cette partie avait commencé comme les autres pour les Grenats. Leur première occasion de but avait donné lieu à une contre attaque caennaise que Gouffran avait converti (1-0, 10°). Et on commençait déjà à se poser la légitime question : à Caen la victoire ? Sauf que cette fois, les Messins sont parvenus à revenir dans la partie. Cela, ils le doivent à une abnégation et à un goût du combat constants. A la réussite, aussi ; à la maladresse des attaquants de Caen, également ; et à leur gardien Christophe Marichez surtout.
Auteur d’une bévue en fin de première mi-temps, celui-ci s’est magnifiquement repris en stoppant coup sur coup des tentatives à bout portant de Nivet et d’Eluchans (62°). La parité avait été rétablie préalablement par Momar N’Diaye au cœur des approximations caennaises (1-1, 37°). Ce double arrêt décisif est peut-être le signe que la roue est en passe de tourner pour les Lorrains. Car cinq petites minutes plus tard, Barbosa trouvait Gygax dans la surface adverse. Le Suisse battait Planté d’un piqué et donnait l’avantage aux siens (1-2, 67°).
La troupe messine se trouva alors dans une situation inédite. Jusque là, elle n’avait jamais mené au score. Sa fin de partie fut donc des plus difficiles, et Malherbe eut mainte fois l’occasion d’égaliser. Diop empêcha Proment de marquer (77°). Et Gouffran manqua deux fois le cadre dans les dix dernières minutes. Marichez dut même céder sur blessure sa place à Ebede au cœur de la bataille. Mais, poussés dans leurs derniers retranchements, les Messins ne cédèrent pas. Ils peuvent savourer avec soulagement ce succès mérité. Même si les Caennais, très fragiles derrière, ont donné le bâton pour se faire battre. Espérons que les promus réussissent aux Grenats. Samedi en huit, c’est le Racing Club de Strasbourg qui rend visite à Saint-Symphorien.

A lire également

17oct2021

Le Match

Fin de trêve et jour de première pour deux de nos Grenats ce dimanche. Apparu sur la pelouse d’Angers avant ce deuxième break international de la...
Lire la suite

Album photos

Metz - Rennes, l'avant-match en images Voir le diaporama  
Lire la suite

Interview

Vincent, le FC Metz est sur le point d’achever sa deuxième trêve internationale de la saison. Diriez-vous que cette pause a fait du bien au groupe...
Lire la suite