Metz - Clermont, je réserve ma place

Un très beau derby !

Messins et Strasbourgeois ont produit un match de grande qualité à l’occasion du second derby de l’Est de la saison. Ils se retrouveront l’an prochain en Ligue 1 pour deux confrontations qu’on espère aussi enjouées que celle-ci.
Partager cet article :

Défaits à Ajaccio et face à Grenoble, les Grenats l’ont été une nouvelle fois ce soir à Strasbourg. Mais ils ont surtout été à la hauteur de l’affiche, dans un stade de la Meinau rempli et chauffé à blanc.
Dès le départ, un coup d’œil sur la composition des deux équipes laissait présager un joli duel. Francis De Taddeo alignait une formation traditionnelle ne laissant pas de doute sur ses intentions. Jean Pierre Papin, quant à lui, prenait le risque de jouer à trois défenseurs pour renforcer son milieu de terrain. Cela faillit lui coûter cher, les Grenats ayant à plusieurs reprises plongé dans le dos d’Abdessaki, positionné sur le côté droit de l’entre jeu alsacien. Papiss Cissé, dès la dixième minute, faillit d’ailleurs ouvrir la marque sur une action partie de la gauche, mais Cassard sauva les siens. Son coéquipier Renaud Cohade saisit l’avertissement. Une première fois, il inquiéta Marichez d’une frappe lointaine (11°). La seconde fut la bonne. Profitant d’une relance hasardeuse de Delhommeau, il exécuta le gardien lorrain d’une frappe rectiligne des 20 mètres dans le petit filet (1-0, 13°).
Metz semblait bien mal embarqué, cette ouverture du score dupliquant la furia alsacienne. Heureusement, les Mosellans réagirent dans la foulée. Sébastien Bassong, sur coup-franc, eut le bon goût de marquer son premier but en professionnel quelques minutes plus tard d’une lourde frappe détournée (1-1, 16°). Le round d’observation qu’avait offert les premiers instants de la partie était bel et bien terminé !
Celui-ci laissa place à une partie rythmée, ouverte et indécise jusqu’au bout. Car Metz, malgré un second but de Mouloungui sur un service en or d’Hervé Tum (2-1, 22°), se refusa à laisser son adversaire savourer la montée avant la 90ème minute. L’intervention de Cassard sur l’ultime coup-franc de la partie tiré par Cardy fut fêtée comme un but par le Stade de la Meinau. Car les Messins avaient auparavant fait trembler le Racing via une tête de Diop (48°) et une frappe contrée de Cissé (68°), tandis qu’Hervé Tum avait gaspillé une belle occasion de plier le match (59°). Battus pour la troisième fois d’affilée, les Champions de France de Ligue 2 auront sans aucun doute à cœur de terminer leur superbe saison sur une victoire, la semaine prochaine face à Gueugnon. On espère que le Stade Saint-Symphorien sera à cette occasion aussi festif que la Meinau ce soir !

37ème journée de Ligue 2, Strasbourg 2-1 Metz (2-1)
Buts de Cohade (13°) et Mouloungui (22°) pour Strasbourg ; Bassong (19°) pour Metz
Stade de la Meinau, 27100 spectateurs

A lire également

13juin2024

Actualités

Avant le début de la saison 2024-2025, la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion) a récemment procédé à l'audition du FC Metz. Au terme de...
Lire la suite

Actualités

KEVIN VAN DEN KERKHOF - ALGERIE ALGERIE - GUINEE : 1-23ème journée éliminatoires Coupe d'Afrique Jeudi 6 juin à 21h00Stade Nelson Mandela OUGANDA -...
Lire la suite

10juin2024

Actualités

Et de 4 !  Déjà distingué par les internautes de www.fcmetz.com en août, février et avril, Georges Mikautadze obtient un nouveau trophée puisqu’il...
Lire la suite