Boules de Noël en édition limitée

« Surpris et très heureux »

Transféré à Châteauroux en décembre dernier, Samuel Allegro va retrouver le FC Metz vendredi. De retour de blessure, il devrait malheureusement suivre la rencontre des tribunes. Nous avons recueilli ses impressions d’ancien Grenat.
Partager cet article :
Samuel, vous êtes éloigné des terrains depuis un bout de temps. Comment allez-vous aujourd’hui ?




Samuel Allegro : « J’ai rejoué ce week-end avec l’équipe réserve. C’était mon premier match depuis quatre mois et demi. L’an dernier, j’ai traîné un problème de ménisque externe qui a finalement nécessité une opération. J’ai fini la saison sous anti-inflammatoires, ce qui n’a peut-être pas arrangé les choses. C’était assez préoccupant car personne ne parvenait à savoir ce que j’avais. Finalement, c’est arrangé. Même si je serai certainement trop juste pour intégrer le groupe pour le match de Metz. »



Comment vous sentez-vous à la Berrichonne de Châteauroux ?




S.A. : « Je m’y suis bien intégré. Il y a de super structures, c’est un des gros club de Ligue 2. Notre objectif est d’occuper la première partie du tableau, de représenter un outsider sérieux pour la montée. Nous savons que par rapport à d’autres formations comme Caen, Metz ou Strasbourg, nous ne sommes pas favoris. Mais nous espérons rester à leur contact. Personne ne nous attend dans le trio final. Mais je ne suis pas surpris des résultats que nous enregistrons jusqu’à maintenant. Châteauroux est un club très homogène, nous sommes partis sur de bonnes bases. »


Pensez-vous avoir les arguments pour vous mêler à cette course à la montée ?




S.A. : « Je ne peux pas trop me prononcer, une saison est tellement longue ! Je dirais que nous avons l’étoffe pour figurer dans les six premiers, les trois si possible. Je ne vais pas m’avancer car notre effectif est différent de celui des grosses écuries mais il y a de bons jeunes encadrés par des joueurs d’expérience dans un climat très sein. Avec le travail, on peut obtenir d’excellents résultats, c’est possible. »




Suivez-vous les résultats du FC Metz depuis votre départ ?




S.A. : « Bien sûr, je suis ‘le fidèle numéro 1’ ! Tous les jours, je consulte le site internet ! Je lis même le forum de temps en temps. Je vois que l’enthousiasme revient et c’est une bonne chose. Je suis à la fois surpris et très heureux du début de saison des Grenats. Je connais bien Francis De Taddeo. Il n’avait jamais eu en charge les pros mais il faisait du très bon travail au centre. Il s’inscrit en ce moment dans la continuité puisqu’il compose avec beaucoup de jeunes joueurs. A côté de cela, il y a eu un recrutement bien ciblé avec des joueurs qui ont leur place en Ligue 1 comme Julien Cardy, par exemple. C’est surprenant, mais finalement très mérité. »




La réception de Metz vendredi est un match charnière pour Châteauroux…




S.A. : « Nous en avons parlé au cours de la semaine. Si nous perdons face à Metz, ce n’est pas une catastrophe en soit. Maintenant, il est évident que nous serions sérieusement distancés alors qu’une victoire nous ramènerait à quatre points. Jouer des rencontres comme celle-là, c’est super. En quelque sorte, c’est « le gros match » pour nous. Le club a mis en place des opérations pour que le stade soit rempli au maximum et on joue face au leader. Jusqu’à maintenant, nous n’avons perdu que deux matches. La pression est davantage sur notre adversaire. »




A quel type de rencontre peut-on s’attendre ?




S.A. : « En Ligue 2, il y a beaucoup d’équipes qui balancent. Mais nous, ce n’est pas le cas, nous aimons jouer. Nous possédons l’une des meilleures attaques du championnat, ce n’est pas pour rien. De même, il est vrai que nous encaissons aussi pas mal de buts. C’est le signe d’une équipe qui ne ferme pas le jeu. Je pense donc que ce sera une partie ouverte. Côté lorrain, il y a en plus le duo Cissé-Gueye qui est en pleine réussite… »




Justement, cela vous surprend ?




S.A. : « Alors là pas du tout. Je me rappelle de 'Babs' au moment où il est arrivé dans le groupe pro. Jean Fernandez avait intégré plein de jeunes aux séances d’entraînement. Il ne s’en passait pas une sans qu’il marque un but. Après, il a joué en Ligue 1 à une période où nous n’avions pas un style de jeu très posé. Nous jouions de manière très directe, en transmettant les ballons très vite vers l’avant. Dans une équipe qui joue un peu plus, il est normal qu’il marche mieux. Il va marquer quinze buts cette saison ! Quant à Papiss, c’est pareil, j’avais pu l’observer un temps l’an dernier. Il en marquera d’autres. En plus, ils ont la confiance de leur entraîneur. C’est un tout. »




Pour finir, avez-vous un message à passer aux Messins avant cette rencontre ?




S.A. : « Je souhaite de tout cœur qu’ils remontent à l’issue de cette saison. Metz en L2, ça fait désordre. C’est un club de l’élite. Je sais comment il vit de l’intérieur. Ce qui s’est passé l’an dernier n’avait rien à voir avec ce qu’il est réellement. Cela ne ressemblait pas au FC Metz… »

A lire également

13déc2019

Actualités

RESERVEZ VOS PLACES Si vous souhaitez assister ce samedi à la rencontre entre les Grenats et l'Olympique de Marseille, achetez vos billets, en...
Lire la suite

Web TV

13/12/2019 Les dédicaces des Grenats en vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Samedi 14 décembre 2019, dans le cadre de la 18ème journée de Ligue 1 Conforama au Stade Saint-Symphorien, le FC Metz affrontera l'Olympique de...
Lire la suite