Réabonnement : top départ !

Face à face avec… Julien Cardy

Auteur de trois buts et d’une passe décisive depuis le début de la saison, Julien Cardy est un élément important du dispositif messin. Il est aussi régulièrement désigné comme étant le plus ‘chambreur’ du vestiaire. Une info qu’il fallait vérifier par un ‘face à face’…
Partager cet article :
Ton avis sur…

… la violence dans les stades de football

« Malheureusement, cela a toujours existé dans
notre sport même si il y a vingt ans de cela, il y avait sans doute moins
de problèmes. Personnellement, je n’y ai jamais été
confronté directement. En Ligue 1, les stades sont un peu plus impressionnants
et il y a parfois de chaudes ambiances. Que ce soit pour des derbies ou lorsqu’on
se déplace dans des clubs possédant des supporters réputés
‘chauds’. Il clair que les phénomènes de violence
sont à bannir. L’exemple du pompier blessé lors de Nice
- Marseille est inquiétant. Il y a un gros travail à faire au
niveau de la sécurité, peut-être faut-il renforcer les contrôles
afin que les spectateurs ne puissent pas faire rentrer n’importe quoi
en tribune. »

… un sujet de l’actualité
qui te préoccupe particulièrement ?

« Je suis quelqu’un qui aime s’informer.
Après, je ne retiens pas toujours tout. En ce moment, les dérèglements
climatiques m’interpellent. C’est un peu flippant. Dernièrement,
un réalisateur s’était servi de ce problème pour
produire un film catastrophe (ndlr : « Le jour d’après »).
On s’aperçoit que la réalité est en train de rattraper
la fiction. On peut se demander quand et comment cela va s’arrêter…
Ensuite, il y a le conflit israëlo – palestinien, qui est presque
devenu un thème courant de l’actualité, si bien qu’on
aurait tendance à trouver cela normal. Bien sûr, cela n’a
rien de normal, et le fait de ne pas réussir à rétablir
la paix paraît aberrant de l’extérieur. »

… la Coupe du Monde de
Rugby

« Je m’intéresse au rugby. Je viens d’une
région où c’est le sport roi. De plus, j’ai durant
mon passage à Toulouse noué des liens d’amitié au
‘Stade Toulousain’. Je serais très heureux d’assister
à un match de la Coupe du Monde mais cela risque d’être compliqué
pour nous car elle intervient à une période où le calendrier
est en général bien garni. En tout cas, c’est très
bien pour la France d’accueillir une compétition aussi importante.
»

Du tac au tac…

Le plus chambreur du vestiaire ?
« Moi. »

Celui qui tombe le plus ? « Il y en a deux.
‘Puerte’*, qui n’arrête pas de plonger ; et Julien François.
Mais lui, c’est involontaire. Il a de si grandes jambes qu’il n’arrive
pas toujours à gérer ses mouvements. Du coup, il se gaufre tout
seul. »

Celui qui met le plus de coups ? « Daniel
Bocandé. »

Le plus sérieux ? « Stéphane
Leoni. […] Je ne sais pas si quelqu’un me croira. »

Le plus fashion ? « Oh la, il y en a plein.
Incontestablement, la palme revient à Julien François et à
son ensemble rose. Ensuite, il y a Moktar, depuis qu’il s’est fait
des tresses ; Ludo Obraniak et ‘Puerte’ au niveau des jeans ayant
subi des attaques de lions ; et dernièrement Stéphane Leoni, qui
s’est habillé spécialement pour le festival du film italien.
»

Celui qui se pomponne le plus après les séances
?
« Alors là, je ne peux pas passer à côté
de LA bombe de laque à la cerise de ‘Puerte’. »

Le plus mauvais perdant ? « Je suis pas mal
à ce niveau. Je pense être sur le podium en compagnie de Ludo Obraniak
et Julien François. »

Celui qui triche ou qui met des semelles dans le dos pour
gagner ?
« Tu peux remettre le même trio. Cela va de paire.
»

Ton camarade de chambre en déplacement et son pire
défaut ?
« Cela dépend de la constitution du groupe.
Je change souvent mais lorsqu’il est là, c’est Wilmer Aguirre.
Son pire défaut : il ne parle pas français. »

Ton activité principale en déplacement ?
« La presse et la sieste. »

Ton émission de télé préférée
?
« La chance aux chansons. »

Qu’est ce qui te plaît là-dedans ?
« La coupe de Pascal Sevran ainsi que les nombreuses célébrités
qui y participent. »

Le dernier disque que tu as acheté ? «
Beyonce et Pascal Obispo. »

Le dernier film que tu es allé voir ? «
World Trade Center. C’est pas mal, un bon film américain. Mais
je m’attendais à autre chose. […] En fait, je ne m’attendais
pas à ce que les tours tombent… »

Ton meilleur souvenir de match ? « La victoire
à Reims, 1-0, avec Toulouse. C’est un but de Sylvain Didot qui
nous avait envoyé en première division. »

Et le pire ? « Il y en a deux. Issou Dao
à Strasbourg et Pantxi Sirieix à Marseille, lorsqu’ils se
sont blessés. C’était deux fois la même blessure :
une double fracture tibia - péroné. »

L’adversaire qui t’as le plus impressionné
?
« Heinze à Paris. Puis Essien également, qui évoluait
aux côtés de Dhorasso à Lyon. »

Ton plus gros défaut ? « Je suis râleur.
»

Ta plus belle qualité ? « Je pense
être quelqu’un de généreux et de travailleur. »

Le joueur que tu aurais aimé affronter ? «
Quand j’étais plus jeune, j’admirais Lizarazu. J’ai
eu la chance de le rencontrer lors de son passage à Marseille. Je dirais
donc Ronaldinho, que j’ai manqué de peu lorsqu’il jouait
au PSG. »

Le joueur qui avait la pire dégaine ? «
En dédicace à Ludo Obraniak et Franck Béria, je vote pour
Thouvenel. Lorsqu’il avait sa moustache, bien sûr. »

Le club dans lequel tu rêverais de jouer un jour
?
« Le Milan AC ou le Real Madrid. »

Si tu n’avais le droit d’emmener qu’un
seul objet sur une île déserte, ce serait ?
« […]
(il réfléchit) Un grain de sable. »

Tu rencontres Dieu et il est d’accord pour répondre
à une seule de tes questions, que lui demandes-tu ?
« Pourquoi
t’as refilé deux pied-bot à Julien François !? Non,
plus sérieusement, je serais curieux de savoir comment il a créé
notre monde. »

* Daniel Gomez

A lire également

06aoû2020

Album photos

La séance du jour en images
Lire la suite

Web TV

Messin depuis l’été 2018, Habib Maïga continue l’aventure avec le FC Metz ! Le milieu de terrain de 24 ans vient de prolonger son bail de deux...
Lire la suite