« Encore beaucoup à apprendre »

Formé au FC Metz après un passage à l’INF Clairefontaine, Sébastien Bassong a découvert le haut niveau l’an dernier. Entre Malick Diop et Stéphane Leoni, il continue d’accumuler du temps de jeu à l’étage inférieur sans griller les étapes.
Partager cet article :
Sébastien, quel sentiment
gardez-vous de la victoire sur Strasbourg, vendredi dernier ?

Sébastien Bassong : « Nous avons fait ce qu’il
fallait, je pense que le résultat suffit à le démontrer.
Un derby se joue souvent sur l’envie. L’expulsion nous a facilité
les choses. C’était la même situation que face à Grenoble.
Ce match nous a servi de leçon. Cette fois, nous avons pris nos précautions
pour ne pas renouveler les mêmes erreurs. Nos supporters ont répondu
présents. Je les remercie pour cette belle soirée. On aimerait
que ce soit comme ça tout au long de l’année, ce serait
l’idéal ! »

Pensez-vous avoir progressé
depuis le début de la saison ?

S.B. : « Lorsqu’on joue, on progresse obligatoirement.
J’apprends tous les jours aux côtés de Malick Diop. On défend
en zone mais il a tendance à plus prendre la couverture. Par exemple,
sur les duels aériens, c’est moi qui y vais et lui se met derrière.
Cette association me plaît. De toute façon, moi, tout me va du
moment que je suis sur la pelouse, il n’y a pas de problème. Maintenant,
il me reste encore beaucoup à apprendre. Je dois parvenir à apporter
davantage dans le jeu, soigner ma relance, être encore plus concentré.
»

Le fait que Francis De Taddeo,
qui vous connaît bien, soit nommé à la tête de l’équipe
première, vous a-t-il facilité les choses ?

S.B. : « Il connaissait la maison et une grande partie
de l’effectif dès les premières séances d’entraînement.
Il n’y a donc pas eu ce temps d’adaptation dont aurait eu besoin
un coach venant de l’extérieur. Nous qui sommes formés au
centre, il nous connaît déjà et l’inverse est aussi
vrai. On sait ce qui lui fait plaisir et aussi ce qu’il n’aime pas
(rires). »

Vous êtes-vous fixé
des objectifs personnels à court ou long terme ?

S.B. : « Nous sommes dans une bonne phase en ce moment.
Alors, je vis un peu au jour le jour. A court terme, je cherche surtout à
m’améliorer. La progression constante est déjà un
sérieux objectif. A plus long terme, évidemment, c’est de
rejouer en Ligue 1. »

Samedi, vous recevez Villemomble,
un club de CFA. Comment allez-vous aborder cette rencontre ?

S.B. : « Comme toutes les autres. Nous allons la préparer
sérieusement tout au long de la semaine. Nous avons envie d’aller
loin dans cette Coupe de France afin de pouvoir nous frotter à une équipe
de Ligue 1. Notre avance en championnat peut nous permettre de nous investir
encore plus dans cette compétition. De plus, nous gardons en mémoire
l’échec de la Coupe de la Ligue. »

Si Metz passe samedi, quelle
équipe aimeriez-vous affronter ?

S.B. : « Pourquoi pas Marseille à Saint-Symphorien
? Mais n’importe quelle équipe de Ligue 1 serait bonne à
prendre ! »

A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite