Réabonnement : top départ !

Wimbée, une note à effacer

Triste retour en arrière pour Grégory Wimbée. Au Parc, le portier a vécu une sale soirée qui dut lui en rappeler d’autres. Comme un cauchemar récurrent qu’il espérait voir se dissiper cette saison. Cap vers le Mans, pour oublier.
Partager cet article :
Si les Messins empochent leur première victoire de
la saison, ce samedi face au promu manceau, tout cela ne sera plus qu’un
mauvais souvenir. Quatre buts au fond du cageot pour l’ouverture du championnat,
les Parisiens n’ont pas été tendres avec les Grenats. Et
en particulier avec Grégory Wimbée, puisque ce dernier est en
première ligne. Voilà qui n’est pas la meilleure façon
de débuter un nouvel exercice. Heureusement, le rythme d’une saison
empêche de se morfondre sur ses malheurs d’un week-end. L’éponge
a été passée : « La première rencontre
est toujours particulière. On se prépare pendant cinq semaines
pour être au point. Quand ce moment arrive, on a envie d’être
bien dans le jeu. Au final, nous avons fait des erreurs de concentration. Nous
avons revu les images, nous n’avons pas été grandioses sur
les buts… Personnellement, bien sûr, j’ai été
frustré, déçu et agacé d’en avoir pris quatre.
Mais dès le lendemain, il faut se re-concentrer sur le match suivant.
Lorsque nous avons visionné la cassette du match, j’ai surtout
observé les erreurs qu’il fallait corriger. »
A
bientôt trente-quatre ans, il en faut plus pour émouvoir le doyen
de l’effectif lorrain. Si celui-ci a gagné quelques années
avec les signatures de joueurs plus expérimentés, la jeunesse
y tient encore une bonne place. Celle-ci ne présente pas de signe d’abattement.
« Nous avons surtout envie de nous rattraper le plus rapidement
possible. »

Un promu à bousculer

La prochaine opportunité est la réception du Mans ce samedi. La
formation de Frédéric Hantz, fraîchement revenue parmi l’élite,
ne compte pas reprendre l’ascenseur à la fin de l’année.
Face à Lyon, elle est très peu sortie de ses bases. Les Messins
s’attendent à une situation identique. « Comme nous
sommes à domicile, on peut penser qu’ils vont nous attendre
,
explique Wimbée. Je ne pense pas qu’ils viendront nous
presser, ils ne l’ont fait que par intermittence face à l’OL.
Cela sera un match difficile car même si nous avons une possession de
balle supérieure, nous serons à la merci d’une contre-attaque.
Ils possèdent des joueurs rapides pour appliquer cette tactique : Fanchone,
Matsui ou encore Romaric. »


Pour faire plier l’édifice sarthois, le Club à la Croix
de Lorraine voit ses effectifs sensiblement renforcés. Le temps joue
en faveur d’Ahn et de Huszti. Et, si sa qualification intervient dans
les temps, Zewlakow se tiendra à la disposition de Joël Muller.
Après quelques entraînements, l’attaquant polonais a laissé
entrevoir des qualités physiques, « il peut peser sur une
défense et aime finir les actions. »
Quant au Hongrois,
son potentiel ne laisse pas insensible son nouveau coéquipier : «
Il a des capacités de joueur de couloir, qui n’hésite pas
à aller de l’avant. Il faut maintenant que j’arrive à
communiquer avec lui, à trouver les bons mots pour qu’il comprenne
quel placement adopter selon les situations. De manière générale,
ces deux joueurs peuvent nous apporter. A nous de faire en sorte qu’ils
s’adaptent afin qu’ils soient efficaces rapidement. »

En plus d’Ahn, qu’une partie du public messin a déjà
découvert, les apparitions de ces recrues seront la curiosité
du soir, puisque Ouadah et Paisley sont familiers à la Ligue 1. Les supporters
lorrains attendent de leur équipe qu’elle confirme sur le terrain
les ambitions affichées sur le papier depuis la reprise. Ce qui implique
une seconde mission pour le onze grenat : créer une relation avec le
peuple mosellan. Ce n’est pas un luxe pour aborder une saison. «
Il y a beaucoup de monde aux séances d’entraînement
,
constate Wimbée. Cela prouve que les gens apprécient le
recrutement effectué et qu’ils attendent de nous voir meilleurs
sur le terrain. Je pense qu’il n’y a aucun joueur qui triche au
sein de notre équipe. Nous avons envie de leur procurer du plaisir même
si nous allons peut-être faire des erreurs. Nous espérons qu’ils
seront derrière nous, c’est pourquoi il faut les enthousiasmer.
Nous donnons, ils rendent. Créer une osmose avec le public peut nous
faciliter la saison. »
Pour cela, il faut que les filets de Saint-Symphorien
tremblent du bon côté. Pas celui de Wimbée…

A lire également

13aoû2020

Album photos

Les maillots officiels 2020-2021 en détails ! Voir le diaporama
Lire la suite

12aoû2020

Programmation TV

Suite à la qualification du PSG en demi-finale de la Ligue des Champions, le déplacement du FC Metz sur la pelouse parisienne est repoussé. Les...
Lire la suite

Album photos

Les séances du jour en images !
Lire la suite