Réouverture de la Boutique Officielle !

Le choc de l’enjeu

Après la victoire obtenue samedi contre Monaco, le FC Metz doit remettre ça trois jours plus tard contre Nancy afin de continuer sa marche en avant. Plus qu'un derby, c'est le besoin de points qui motivera les Grenats ce soir.
Partager cet article :
« Peu importe que ce soit un derby, ce sont les
conséquences de cette rencontre qui seront importantes. »

Si la moindre hésitation concernant l'enjeu de ce match entre Metz et
Nancy a pu exister un temps, l'entraîneur messin Joël Muller l'a
vite écartée. « Seule une victoire nous permettrait de
regarder les autres au classement »
, ajoute t-il. Pour
le club grenat, cette deuxième manche du derby lorrain sera avant tout
l’occasion de faire une belle opération comptable. On se penchera
plus tard sur la question de la suprématie régionale.

En cas de succès, le FC Metz dépasserait son voisin strasbourgeois
et reviendrait à trois points du premier non-reléguable, Troyes.
Pour cela, il faudra se défaire d'une équipe nancéenne
qui n'a plus perdu à l'extérieur depuis le 26 novembre dernier
à Lille, soit cinq matches hors de ses bases. Nancy connaît toutefois
un léger coup d'arrêt : une cinglante défaite subie à
domicile face à Sochaux (0-3) puis à un match nul à Toulouse
ce week-end (1-1).

Les Grenats, de leur côté, continuent leur quête du maintien
dans une série qui ferait pâlir les ténors du championnat
: des nuls obtenus à Auxerre et Bordeaux et des victoires face à
Marseille et Monaco. L'adversaire du soir ne peut être comparé
aux sombres Monégasques venus en visite à Saint Symphorien. Troisième
meilleure équipe du championnat à l'extérieur, Nancy doit
faire oublier son dernier passage à Saint-Symphorien, qui s’était
soldé par un douloureux 4-0. A l'époque, les deux clubs étaient
en Ligue 2. Moncef Zerka, présent sur le terrain, se souvient : «
C'était un match frustrant, un bien mauvais souvenir qu'on efface toujours
en le remplaçant par un meilleur. C'était il y a plusieurs années,
c'est loin. Ce sont deux autres équipes qui vont tout faire pour l'emporter.
»


Nancy voit toutefois son milieu de terrain décimé par les absences
: Frédéric Biancalani et Emmanuel Duchemin, tous deux blessés
à la cuisse, et Adrian Sarkisian manqueront à l'appel. Pablo Correa
devra également se passer des services de son attaquant brésilien
Kim, suspendu, de Gaston Curbelo et d'Adailton, toujours convalescents. Pour
les suppléer, l'entraîneur uruguayen a intégré Camerling
et Chouler.

Côté Grenat, Jöel Muller devra faire sans Hemza Mihoubi, suspendu,
et Mehdi Meniri, touché au mollet et déjà absent contre
Monaco. Son groupe de 17 retrouve le capitaine Grégory Proment, de retour
après un match passé au purgatoire. Youla et Tum sont opérationnels,
tout comme Obraniak, qui ne ressent plus de douleur dans le genou.

Incapables de se séparer au match aller (1-1), les deux équipes
auront à coeur de prendre les trois points pour des raisons bien différentes.
Nancy pour stopper sa série de deux matches sans victoire et Metz pour
s'assurer de voir la lumière du maintien d'un peu plus près. Et
le coach messin voit l'épée de Damoclès errer sur sa tête
: « Si on ne bat pas Nancy avant d'aller à Lyon, on ne pourra
que s'inquiéter de la suite. »
L'avenir nous le dira.

25ème journée de
Ligue 1, Metz – Nancy


Stade Saint-Symphorien, mardi 7 mars à 20h

Arbitre : Monsieur Colombo

A suivre en direct sur le FCMetz.com à partir
de 19h45

A lire également

20jan2022

Album photos

La séance du jour en images ! Voir le diaporama  
Lire la suite

Web TV

20/01/2022 La présentation d'Ibrahim Amadou et Louis Mafouta Toutes les vidéos  
Lire la suite