Réservez votre place pour Metz - Amiens !

Samuel Allegro : ''s'imposer à Montpellier''

Avec 24 rencontres disputées cette saison, Samuel Allegro est de loin le joueur le plus utilisé par Jean Fernandez. Le défenseur messin revient sur la mauvaise série des siens et évoque la rencontre de samedi à Montpellier.
Partager cet article :
Comment analysez-vous le match
contre Monaco avec un peu de recul ?

Nous n’arrivons toujours pas à marquer les premiers
et on n’est jamais à l’abri de se prendre un but en contre.
C’est ce qui s’est produit samedi et à chaque fois que nous
sommes menés au score, nous n’arrivons pas à revenir dans
le match. C’est un peu à l’image de tous nos matches à
domicile. Pourtant il y avait de place pour marquer, on s’est créé
des occasions en première mi-temps mais nous avons manqué d’efficacité.
On a fait un bien meilleur match que contre Lille où sur le plan de l’agressivité,
nous étions absents.



Un seul point alors que l’on attendait beaucoup
de ces trois matches à domicile, c’est assez catastrophique ?

Ce qui laisse le plus de regrets, c’est le match de Lille.
Monaco, nous les avions déjà joué deux fois, c’est
la meilleure équipe du championnat, nous n’avions rien à
perdre, et nous ne comptions pas trop sur ce match pour prendre des points.
C’est plutôt le match contre Lille, concurrent direct pour le maintien,
qui nous fait vraiment défaut.



D’une défense à 4 contre Lille,
vous êtes repassés à une défense à 5 contre
Monaco. Dans quel système vous sentez-vous le plus à l’aise
?

Personnellement dans le système à cinq, je me
sens plus à l’aise. A quatre, jouer la ligne, c’est risqué,
il faut des automatismes, or depuis le début de la saison, notre défense
change souvent, et nous n’avons pas énormément de repères.
Je pense que c’est à cinq derrière que nous avons obtenus
nos meilleurs résultats cette saison.



Au classement, les équipes derrière
font également du surplace, ce qui vous laisse toujours à la limite
de la zone rouge…

D’un côté, on se dit qu’on aurait
pu les distancer, car à chaque fois qu’on perd, on reste quand
même devant. En tout cas, maintenant, nous savons que nous allons nous
battre entre six équipes. Il y en a trois qui vont descendre, trois qui
vont se maintenir. C’est un mini-championnat, à nous de nous en
extirper le plus vite possible.



Quel est l’état d’esprit actuel
dans le groupe ?

Nous étions quand même très abattus après
le match de Lille, après notre prestation catastrophique. Nous avons
relevé la tête un peu contre Monaco, même si cette nouvelle
défaite laisse quand même des traces, surtout que l’on voit
que nous n’avançons pas du tout au niveau du classement. L’état
d’esprit au sein du groupe est quand même présent, heureusement
d’ailleurs, sinon on court à la catastrophe. Nous savons que notre
maintien va se jouer en partie sur les trois matches à venir, nous en
sommes tous conscients et je pense qu’on va faire un grand match à
Montpellier.



Les Montpelliérains restent sur une série
de contre-performances et ils viennent de changer d’entraîneur.
Pensez-vous qu’il s’agit du meilleur moment pour les jouer ?

C’est quitte ou double. Nous savons que quand une équipe
change d’entraîneur, elle peut se transcender ou au contraire être
complètement désorganisée. Mais bon, il ne faut pas trop
se fier aux résultats de Montpellier, nous avons relancé Le Mans
et Lille qui restaient sur série de mauvais résultats. Donc nous
allons veiller à ne pas tomber dans le piège et essayer d’enfoncer
le clou, en leur passant devant, puisqu’ils sont juste à un point
devant nous. Je pense que nous avons les moyens d‘aller nous imposer là-bas.



Pourtant depuis le début de la saison,
vous accumulez les contre-performances face aux équipes à votre
portée ?

Nous jouons moins libérés. Ayant l’obligation
de gagner, nous nous mettons une pression supplémentaire, alors que c’est
inutile puisque nous avons largement les moyens de battre ces équipes.
Nous sommes crispés et nous n’arrivons pas à développer
notre football.



Quelles seront les clés du match de samedi d’après vous
?

Les duels surtout, l’agressivité, car si nous
sommes meilleurs dans ce domaine là, nous gagnerons le match. Ensuite
il faudra rester bien en place derrière et exploiter toutes les possibilités
qui s’offriront à nous.

A lire également

22sep2019

Web TV

22/09/2019 Metz - Amiens, les réactions de Centonze et Maïga Toutes les vidéos
Lire la suite

21sep2019

Le Match

Privé de rencontre à domicile depuis le 30 août, et la réception du Paris SG (0-2), le FC Metz retrouvait son antre, ce samedi soir, pour la...
Lire la suite

Interview

Opa Nguette, cet été, malgré les nombreuses sollicitations, vous avez finalement décidé de prolonger l’aventure en Moselle. Pourquoi ? O.N : « C’est...
Lire la suite