Réservez votre pack 5 matches !

En finir au plus vite

A l’occasion du dernier match à domicile de la saison, les Grenats ont l’occasion de s’assurer de leur maintien définitivement. Une victoire permettrait de clôturer sur une bonne note cette difficile saison.
Partager cet article :
Jean Fernandez n’est toujours pas complètement
rassuré. La première chose qui avait été remarquée
à la sortie du calendrier en début de saison était ce déplacement
à Ajaccio lors de la dernière journée. A l’heure
actuelle, les Grenats ne sont pas certains de s’y rendre l’esprit
libre. Pour que cela soit possible, l’unique solution est de battre cette
équipe de Bordeaux. Récent et large vainqueur du PSG, on peut
espérer un relâchement des hommes de Michel Pavon. Mais ceci n’est
pas forcément une bonne chose. Il est utile de se rappeler de la façon
dont des Grenats n’ayant plus rien à jouer avaient privé
ces mêmes Girondins d’une qualification en Ligue des Champions voici
trois saisons. Il s’agissait aussi de l’ultime rencontre à
domicile pour Metz, qui l’avait emporté deux zéro. Le contexte
n’est pas le même, mais le peuple lorrain espère bien vivre
pareille fête après avoir tant souffert à l’occasion
de cette première saison de Ligue 1. Nombre de supporters messins doivent
se souvenir de ce deuxième but marqué par Jager après que
le terrain ait été envahi une première fois ! Il est toutefois
trop tôt pour parler de cela… Metz n’est pas maintenu.

Jeunes et enthousiastes

Car en face, il y a une formation qui monte en puissance. Les
Girondins ont vécu une curieuse saison de transition. Handicapés
par la grave blessure de Darcheville et l’incapacité à s’adapter
du buteur brésilien Deivid, les Girondins ont végété
dans le ventre mou du championnat… et Elie Baup a payé les pots
cassés, au profit de Michel Pavon. Toutefois, après avoir mangé
son pain noir, le groupe bordelais semble retrouver des couleurs comme l’en
atteste sa large victoire sur le PSG (3-0). « Ils ont une belle
doublette d’attaquants, avec Feinduno et Chamakh,
souligne Fernandez. Le
premier est totalement imprévisible et peut réaliser des matches
de folie. Le second est pour moi un grand espoir du football francais. Il est
rapide, garde bien le ballon et peut gagner une rencontre sur une action. »

Les éloges de l’entraîneur messin montrent bien à
quel point le spectre d’un dernier match décisif plane sur Saint-Symphorien.
Le pire étant toujours envisageable, c’est sans doute avec une
légère mais bonne pression que les Messins pénètreront
l’enceinte de Saint-Symphorien. Ce n’est pas pour autant que le
discours asséné par Fernandez changera : « Nous
allons parler de jeu et pas d’enjeu. Si nous faisons un bon match, le
résultat viendra. »
Et les onze joueurs alignés
seront ceux de l’équipe-type en place depuis quelques matches (si Renouard est déclaré apte demain matin),
Béria retrouvant son côté droit au détriment d'Aimen Demai. Même discours,
mêmes hommes, même objectif. Finalement, ce Metz-Bordeaux est (presque)
un match comme les autres…


Metz – Bordeaux, 37ème journée
de Ligue 1


Samedi 15 mai à 20 heures, Stade Saint-Symphorien à Metz

Arbitre : Monsieur Bré

Les équipes probables :

Metz : Butelle – Signorino,
Méniri, Borbiconi, Béria – Obraniak, Proment, Leca, Renouard
– Maoulida, Gueye

Bordeaux : Ramé –
Jemmali, Caneira, Alicarte, Jurietti – Francia, Eduardo, Celades, Riera
– Feindouno, Chamakh

A lire également

24aoû2019

Le Match

Une semaine après l'excellente performance à domicile face à l'AS Monaco (3-0), le FC Metz était en déplacement sur la pelouse du SCO d'Angers, pour...
Lire la suite

Web TV

24/08/2019 Victorien Angban : "Entretenir la dynamique" Toutes les vidéos  
Lire la suite

Web TV

24/08/2019 Angers - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos  
Lire la suite